Galère dans les transports : Île-de-France Mobilités prolonge sa campagne de remboursement

Île-de-France Mobilités (IDFM) prolonge l'ouverture de sa plateforme de dédommagement à destination des usagers dont les lignes sont les plus fréquemment retardées jusqu'au 24 avril.

Les RER A, B, C, D et le numéro gagnant, la ligne P, sont les cinq lignes éligibles au remboursement proposé par IDFM, sur certains axes seulement. Depuis le 20 mars, l'autorité organisatrice des transports a lancé pour une troisième année consécutive cette campagne qui permet aux usagers, dont la ponctualité des lignes n'est pas au rendez-vous, de se faire dédommager.

La plateforme de remboursement devait fermer ce mercredi, mais elle a finalement été prolongée jusqu'au 24 avril. "IDFM impose des objectifs en matière de ponctualité. Quand ses objectifs ne sont pas atteints, des pénalités financières sont exigées aux opérateurs et une campagne de remboursement est automatiquement mise en place", explique l'autorité. 

Un remboursement au cas par cas 

Les lignes et axes concernés sont ceux "dont la ponctualité a été inférieure à 80 % pendant au moins trois mois en 2023", explique IDFM. Ainsi que "les abonnés habitant ou travaillant sur un axe dont la ponctualité annuelle a été inférieure à 85 %". 

Le montant remboursé se fait au cas par cas, en fonction des axes empruntés, du forfait et du "nombre de mois de forfait acheté durant les périodes impactées par la baisse de ponctualité". Les dédommagements vont "d'un demi-mois à un mois et demi de forfait mensuel remboursé". Un forfait Navigo mensuel toutes zones coûtant 86,40 euros. 

Pour effectuer vos démarches et voir si votre axe est concerné, cliquez ici