Gay Games : Apolline, accidentée de la route, fière et médaillée

L'équipe des volleyeuses Stayin'Alive autour d'Apolline, aux Gay Games de Paris 2018. / © OC / France 3
L'équipe des volleyeuses Stayin'Alive autour d'Apolline, aux Gay Games de Paris 2018. / © OC / France 3

L'équipe des Stayin'Alive a participé aux Gay Games de Paris 2018. Une équipe soudée autour d'une de ses joueuses, Apolline, amputée d'une jambe après un accident de moto.

Par Olivier Couvreur

C'est une histoire d'amour entre filles. Celle d'une équipe de volleyeuses, une "équipe de cœur " comme elles aiment le dire, qui chamboule le vôtre quand elles vous la racontent. 

Cette équipe, ce sont les Stayin'Alive, de l'association Contrepied*. Un nom qui vous plonge au milieu des années disco, et dont la signification -Rester en vie- prend tout son sens avec ce qu'a traversé Apo, une de ses joueuses.

Apolline a 35 ans, en 2014, quand une voiture la percute alors qu'elle est sur sa moto. Elle est amputée d'une partie de sa jambe. Nathalie, une de ses co-équipières depuis 2006, se souvient. "Je suis arrivée dans le vestiaire et les filles étaient toutes en état de choc. Elle m'ont annoncé qu'Apo [le surnom d'Apolline] avait eu un accident de moto. J'ai tout de suite pensé au pire. Mais non, elle était en vie !"
 


Ont suivi pour Apolline une longue période de cicatrisation, une nouvelle opération, puis davantage de rééducation, réapprendre à marcher avec une prothèse, à accepter son handicap et le regard des autres. 
 

Objectif Gay Games

Au printemps 2017, j'ai voulu me remettre au volley, le sport c'est tellement important dans ma vie


"J'ai acheté une prothèse de sport, plus adaptée". Puis je suis allée voir les filles de l'équipe pour jouer à nouveau avec elles et on s'est dit qu'on pouvait peut-être aller aux Gay Games ensemble. 

Le fait qu'elle nous ait sollicitées, c'est un truc énorme. C'est un cadeau formidable


L'équipe réapprend alors à jouer ensemble, à se faire plaisir, avec cœur et bienveillance. "On s'est retrouvées toutes ensemble autour d'Apo. On est bien au-delà du jeu avec une aventure comme ça. L'objectif, c'était de redonner confiance à notre copine. C'est une vraie histoire d'amitié, d'amour même", nous raconte Nathalie avec émotion. "Cet accident de la vie nous a amené plus haut, nous a élevées", complète Carole, une autre joueuse de Stayin' alive. 
 
L'équipe des Stayin'Alive au complet. / © Nathalie Gaudin
L'équipe des Stayin'Alive au complet. / © Nathalie Gaudin
 

Pas à Paris pour la gagne

L'équipe s'est rodée lors d'un tournoi à Berlin à Pâques, puis s'est alignée cette semaine à Paris, dans ces jeux qui célèbrent toutes les diversités autour d'Apo, choisie comme capitaine. "On est super fières de notre parcours. Lors du précédent tournoi, on faisait attention à elle, on était tout le temps à lui demander si ça allait. Aujourd'hui, on y pense plus. On la voit jouer à fond, se jeter sur les ballons, contrer, c'est un vrai plaisir !", s'exclame Nathalie.
 
© Nathalie Gaudin
© Nathalie Gaudin
 

Cet objectif des Gay Games m'a permis d'avancer dans le sport, de reprendre confiance en moi. ça a été un vrai moteur pour me réapproprier mon corps. Et aujourd'hui, je n'ai plus aucun problème à sortir en short avec ma prothèse.


"Ces Gay Games, c'est un événement qui me permet de m'accepter en tant que femme, lesbienne et avec mon handicap,". Et même si la gagne n'est pas importante, les Stayin'Alive ont tout de même raflé la médaille de bronze dans leur catégorie. Un bel exploit collectif parmi les 11 équipes en lice dans ces Gay Games 2018. Bravo !


*Créée le 7 décembre 1990, Contrepied est une association loi 1901 qui rassemble les lesbiennes, les gais et leurs ami.e.s autour de la pratique du volley-ball dans un esprit convivial et ouvert. Toutes les infos sur leur site contrepied.com.
 
© Jennifer Alberts
© Jennifer Alberts

Sur le même sujet

l’exposition “Regards autour du Petit Noisy” vous invite à faire connaissance des habitants de la Cité des Cinéastes.

Les + Lus