Existe, persiste, résiste : la Pride Marseille aura bien lieu du 27 août au 5 septembre

Dans le sillage du mouvement Global Pride né en réponse à l’épidémie de covid-19 ; la Pride Marseille résiste et propose une programmation alternative qui lui permet de se maintenir. Tour d’horizon de ce qui attend le public.
 
Face à la crise du covid-19 et aux annulations de nombreuses marches des fiertés, les prides du monde entier se réunissent derrière le mouvement Global Pride et le slogan "Existe, Persiste, résiste".
Face à la crise du covid-19 et aux annulations de nombreuses marches des fiertés, les prides du monde entier se réunissent derrière le mouvement Global Pride et le slogan "Existe, Persiste, résiste". © Pride Marseille 2020 - Gaël LAPASSET
Après le succès du festival des fiertés qui a ressemblé 10 000 personnes en 2019,  la Pride Marseille s’annonçait historique cette année. Mais le covid-19 est passé par là et la marche des fiertés est annulée.
 
en 2019, la première édition du festival des fiertés a réuni 10 000 personnes au Palais Longchamp.
en 2019, la première édition du festival des fiertés a réuni 10 000 personnes au Palais Longchamp. © Pride Marseille - Christian Boyer

Cependant, comme 400 organisations de la Fierté LGBTI+ à travers le monde, l’événement s’est greffé au mouvement Global Pride pour exister en dépit de l’actualité. Elles se réunissent toutes derrière le même motto : « Exist, Persist, Resist ».

La Pride Marseille a donc articulé son nouveau programme autour de ce slogan et de 3 temps forts.

Une campagne de communication 

« Existe-Persiste-Résiste, n’oubliez pas nos luttes pour l’égalité des droits » tel est le slogan de la campagne de communication grand public lancée le 17 août par Fierté Marseille Organisation. Il s’agit d’une déclinaison, en français, du mot d’ordre international.
 
Des stations de métro à la gare Saint-Charles, de la rue aux réseaux sociaux, des cartes postales aux journaux : la campagne investit l’espace public. Le but ? Donner de la visibilité aux revendications des personnes LGBTI+ en rappelant que leur lutte continue malgré le contexte de crise.


La pride Week : une semaine culturelle, militante et festive 

Du 27 août au 5 septembre, se tiendra la PrideWeek. Le concept est simple : militants, associations et commerces se mobilisent pour dérouler le fil rouge de la Pride à travers des animations.

Bibliographie participative, atelier d’improvisation et de danse ou même diffusion de courts films intersectionnels ; la programmation est éclectique. Le public pourra aussi profiter de soirées festives et d’apéros conviviaux toute au long de la semaine.
 
La plupart des animations sont gratuites.
Retrouver le programme de la Pride Week dans son intégralité en consultant la brochure de l’événement : ici .

La pride virtuelle : alternative inédite à la marche des fiertés 

Pour terminer la semaine en apothéose : une soirée inédite le 5 septembre à partir de 18h00. Un rendez-vous de 5 heures à vivre en direct du bar Le Pulse ou sur les réseaux sociaux de la Pride Marseille.

Au menu : une émission avec des invités impliqués dans la communauté LGBTI+ et des reportages vidéos. Puis, une soirée animée par des DJs. Si une centaine de personnes pourront y assister physiquement, tout le monde pourra s’y joindre virtuellement.

Des ambitions européennes

Depuis le premier rassemblement de la Fierté en 1993 sur le cours Julien, les marches organisées par la communauté LGBTI+ de la Cité Phocéenne ne cessent de prendre de l’ampleur. Devenue Pride Marseille en 2013, la marche annuelle vise à fédérer les associations, les commerces et les personnes engagées dans la vie LGBTI+ du territoire.
 
La Pride Marseille souhaite s'inspirer des plus grosses prides européennes, à l'image de celle de Bruxelles, capable de rassembler près de 100 000 personnes pour la marche des fierté. Ici l'édition 2019.
La Pride Marseille souhaite s'inspirer des plus grosses prides européennes, à l'image de celle de Bruxelles, capable de rassembler près de 100 000 personnes pour la marche des fierté. Ici l'édition 2019. © Nicolas Landemard / Le Pictorium / MaxPPP
A l’horizon 2025, les organisateurs de la Pride Marseille souhaitent dépasser les frontières nationales. Sur le modèle de ses homologues de Munich, Berlin, Bruxelles ou encore Madrid, la Pride Marseille est en passe de devenir un rendez-vous culturel et touristique européen.

En attendant, les équipes planchent déjà sur l’édition 2021 qui devrait s’articuler autour des représentations du corps, le thème initialement prévu cette année.


Evénements reportés, annulés ou réinventés

Retrouvez sur cette carte l’actualité de nos partenaires
 Information clés :
Pride Week : 27 août au 5 septembre 2020
Pride virtuelle : 5 septembre - 18h>23h sur les réseaux sociaux
Evénement Facebook : ici
Programme complet : ici 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival événements sorties et loisirs gay games sport lgbt+ société diversité manifestation économie social partenariats c'est l'été loisirs coronavirus/covid-19 santé