• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Gilets jaunes : attaqué par des manifestants, un policier dégaine son arme face à la foule

Samedi 22 décembre en fin de journée, un motard de la police pointe son arme face à la foule, pris à partie par des manifestants, alors que les forces de l'ordre tentent d'évacuer les Champs-Elysées. / © France Télévisions
Samedi 22 décembre en fin de journée, un motard de la police pointe son arme face à la foule, pris à partie par des manifestants, alors que les forces de l'ordre tentent d'évacuer les Champs-Elysées. / © France Télévisions

Pris à partie par de nombreux manifestants avec deux autres de ses collègues, un motard de la police a pointé son arme à feu en direction de la foule, ce samedi 22 décembre en fin d’après-midi sur les Champs-Elysées.

Par PDB

La scène ne dure qu’environ une minute, mais impressionne par sa tension : trois motards de la police fuyant de peu face à des dizaines de manifestants, alors que les heurts se multipliaient peu à peu sur les Champs-Elysées ce samedi en fin de journée. Et ce, alors même que l’« acte 6 » des gilets jaunes à Paris s’était jusqu’ici déroulé dans le calme.
Visiblement pris pour cible par un groupe de protestataires, on voit sur plusieurs vidéos trois agents visés par des projectiles plus ou moins lourds (des pavés, des pierres, un sapin de Noël, des pots de fleurs, ou encore une trottinette), alors que l’un d’entre eux est même projeté au sol avec sa moto.
 

L’arme à feu pointé vers la foule, quelques secondes

Avant de fuir, l’un des policiers dégaine son arme à feu et vise brièvement la foule de manifestants qui lui fait face, semble-t-il dans le but de faire reculer les gilets jaunes. Les agents finissent par partir, l’un d’entre eux abandonnant son véhicule sur place.
La scène s’est en fait déroulée au croisement de l'avenue George V et des Champs-Elysées, alors même que la police tentait de faire évacuer le quartier, en fin de manifestation.

Dans une version plus longue de la séquence, on voit par ailleurs clairement l’un des policiers jeter un projectile vers la foule, et ce avant que la situation dégénère.
Le parquet de Paris a par la suite annoncé ce dimanche l'ouverture d'une enquête, confiée au 1er district de la police judiciaire parisienne, pour « violences volontaires avec arme en réunion sur personnes dépositaires de l'autorité publique et dégradations de biens publics ».
 

Sur le même sujet

Le Val-d'Oise est l'un des 13 sites pilotes de Service National Universel

Les + Lus