Coronavirus : combien coûte l'achat des masques ?

Depuis ce 20 juillet, le port du masque est rendu obligatoire dans les lieux publics clos. Mais l'achat d'un modèle chirurgical ou en tissu impacte le budget des ménages.
Une famille de quatre personnes dont deux enfants de plus de 11 ans pourrait débourser jusqu'à 228 euros par mois pour se fournir en masques chirurgicaux.
Une famille de quatre personnes dont deux enfants de plus de 11 ans pourrait débourser jusqu'à 228 euros par mois pour se fournir en masques chirurgicaux. © PHOTOPQR/PRESSE OCEAN/MAXPPP
Il est devenu un objet banal du quotidien. Disponible dans les pharmacies, les supermarchés ou les bureaux de tabac, le masque est incontournable. Rendu obligatoire dans tous les lieux publics clos depuis ce lundi 20 juillet, le port du masque entraîne une demande accrue des consommateurs. Toute personne âgée de plus de 11 ans qui sort non masquée encourt notamment une amende de 135 euros. "Il y a une hausse du nombre de ventes. Je viens de remplir mon rayon de masques, car ce week-end on en a beaucoup plus vendu. Les chiffres ont doublé depuis samedi", détaille Bruno Fellous, pharmacien à Levallois-Perret.

Une hausse de la demande à laquelle les grandes surfaces et les pharmacies sont prêtes à répondre. "Les fournisseurs ne sont pas à court. Il y a un surplus de masques un peu partout", assure le pharmacien. Les Français ont alors le choix entre des masques en tissu ou des masques chirurgicaux à usage unique. Mais tout cela représente un certain budget.

228 euros par mois pour une famille

Une famille de quatre personnes, dont deux enfants de plus de 11 ans, devra dépenser près de 228 euros chaque mois pour des masques à usage unique selon les estimations du Parisien. La même famille devra débourser 96 euros pour des modèles en tissu. Dans le détail, le prix d’un masque jetable ne peut excéder 95 centimes selon un arrêté gouvernemental en vigueur jusqu’au 10 janvier 2021 au minimum.

Or, chaque personne doit utiliser deux masques chirurgicaux par jour selon les normes sanitaires. Un seul consommateur déboursera alors 57 euros par mois pour les 60 modèles qu’il utilisera. Au total, l’achat de masques représenterait 228 euros de budget pour une famille de quatre personnes.
 

Quant aux masques en tissu, ils engendreraient une dépense de 96 euros par mois pour la même famille. Les masques réutilisables coûtent en effet 3 euros à l’unité. Chaque personne doit en porter deux par semaine. Un foyer de quatre personnes devrait alors acheter 32 masques pour tenir tout un mois, soit 96 euros au total.

Le jeu de la concurrence

Des prix que conteste pourtant Bruno Fellous. Notamment pour les masques en tissu : "Ils vous tiennent une quinzaine de jours. Si vous rester à ces prix-là, cela ne représente pas ces sommes". Le pharmacien avance par ailleurs que l’encadrement des tarifs pour les masques chirurgicaux permet d’assurer une maîtrise des coûts. "Les prix sont tous un peu lissés. Il n’y a plus de prix à la hausse. Et comme il n’y a pas de pénurie, il n’y a donc pas de marché parallèle", décrit-il.

Et le jeu de la concurrence pourrait également avoir des conséquences sur le prix des masques. "Le prix baisse. Vous trouvez des boîtes de 50 masques chirurgicaux à 25 euros. Aujourd’hui, le masque est entré dans la gamme des produits classiques de la pharmacie", explique Bruno Fellous.

Pour permettre aux plus défavorisés de s’en procurer, l’Etat prévoit tout de même de distribuer des masques aux publics les plus précaires dès la semaine prochaine. Ainsi, tous ceux qui bénéficient de l’Aide médicale d’Etat et de la complémentaire santé solidaire recevront des unités. Tout comme les personnes en contact avec les associations d’aide aux plus démunis.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société