Covid-19 : vingt nouveaux centres de dépistage en Île-de-France

L'Agence Régionale de Santé d'Île-de-France a annoncé la création de vingt centres de dépistage uniquement destinés aux tests virologiques RT-PCR. Répartis dans l'ensemble de la région, ils doivent permettre de réduire les inégalités de santé.

Les délais pour recevoir les résultats des tests PCR se sont allongés.
Les délais pour recevoir les résultats des tests PCR se sont allongés. © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Il s'agit sans doute d'une goutte d'eau dans l'océan des laboratoires en Île-de-France. Mais la création de ces vingt centres de dépistage Covid pourrait faciliter grandement l'accès aux soins de certaines populations de la région.

C'est en tout cas l'objectif affiché de l'ARS Ile-de-France qui souhaite "réduire les inégalités de santé en assurant une répartition équitable des capacités de tests sur le territoire régional". L'agence n'a pour l'instant pas communiqué les lieux où seront ouverts ces centres prévus pour être ouverts à partir de la deuxième quinzaine de septembre.

Selon l'ARS, "ils réaliseront à minima 500 tests par jour et fonctionneront 6 jours sur 7 de 8h à 19h jusqu’à la fin de la période hivernale", "avec un engagement de restitution des résultats sous 24h". Certaines plages horaires seront néanmoins réservées à des publics prioritaires.  

200 000 tests réalisés chaque semaine

Actuellement, de nombreuses personnes relèvent des problèmes dans les délais pour obtenir les résultats des tests Covid. Des délais longs qui s'expliquent notamment par le manque de réactifs.

Une pénurie liée à la forte hausse du nombre de personnes testées : 200 000 chaque semaine en Île-de-France (contre 45 000 il y a quelques semaines).

D'autres pistes sont imaginées pour faire face à cette demande exceptionnelle. Des bus entièrement dédiés au dépistage vont parcourir la région, notamment pour toucher les populations qui habitent dans les territoires ruraux.

Une liste permet de consulter l'ensemble des centres de dépistage par commune.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société