• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

En Île-de-France, un maire sur cinq est une femme

En Île-de-France, un maire sur cinq est une femme, comme à la mairie de Paris, dirigée par Anne Hidalgo. / © AFP/Joël Saget
En Île-de-France, un maire sur cinq est une femme, comme à la mairie de Paris, dirigée par Anne Hidalgo. / © AFP/Joël Saget

Quant aux conseils municipaux, ils "comptent presque autant de femmes que d'hommes", détaille l'Insee. Conséquence, selon l'institut, des lois en faveur de la parité. Cela fait de la région francilienne celle, en métropole, où "les femmes sont les plus présentes".

Par Loic Blache

Avec 45% des conseillères municipales (données de 2014), la région Île-de-France est celle, en métropole, où "les femmes sont les plus présentes", détaille l'INSEE dans une étude publiée ce vendredi à l'occasion de la Journée internationale du droit des femmes. L'institut explique cela par la législation en vigueur depuis 2014 qui impose aux communes de plus de 1.000 habitants un scrutin avec des listes paritaires. "Avec 56,6 % de communes de 1 000 habitants ou plus, contre seulement 27,7 % en France, l'Île-de-France est particulièrement concernée par cette législation", poursuit l'INSEE.

Une réalité qui ne plaît pas à tout le monde. Le 31 janvier dernier, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise (Val-d'Oise) a donné raison à des élus de l'opposition de Sarcelles en annulant l'élection des 14 adjoints de l'équipe municipale. Motif : avec 8 femmes adjointes et 6 hommes adjoints, la composition de l'équipe municipale ne respecte pas le principe de parité.
 

À l'inverse, dans les plus petites communes, la proportion des conseillères municipales tombe à 37,7%, ce qui place l'Île-de-France sur la troisième marche du podium, derrière la Bretagne et les Pays de la Loire.
 

20% de mairies franciliennes dirigées par des femmes

Malgré cela, il est encore difficile d'atteindre la plus haute fonction municipale : les mairies franciliennes ne comptent que 20% de femmes maires. Taux le plus élevé en métropole, devant les régions Centre-Val de Loire (19,4 %) et Normandie (18,3 %). "C'est dans les départements franciliens des Yvelines et de la Seine-et-Marne que la présence de femmes maires est la plus faible (respectivement 18,4 % et 18,5 %). [Ensuite,] plus on s'éloigne de la fonction de maire, plus les femmes sont présentes. Elles représentent un tiers des premiers adjoints, 46% des deuxièmes adjoints et 47% des autres adjoints et conseillers municipaux", détaille l'INSEE.

Sur le même sujet

Le Val-d'Oise est l'un des 13 sites pilotes de Service National Universel

Les + Lus