Journée mondiale des mobilités et de l'accessibilité : des balises sonores dans le métro et le RER pour mal-voyants

Pour les déficients visuels, il n'est pas toujours évident de prendre les transports en commun franciliens. Pour faciliter leurs déplacements, la RATP a installé dans le métro et le RER des balises sonores qui se déclenchent à la demande.

Le 30 avril se tient la journée mondiale des mobilités et de l'accessibilité.
Le 30 avril se tient la journée mondiale des mobilités et de l'accessibilité. © DR

Christine est déficiente visuelle depuis sa naissance. Se déplacer dans le métro ou le RER a longtemps été un calvaire. "J’étais toujours obligée de demander aux gens où se trouvent telles ou telles choses, où se trouvent les bonnes sorties", explique-t-elle.

Aujourd’hui équipée d’un petit boîtier portatif, elle peut "se débrouiller seule" grâce à une télécommande qui déclenche des balises. Celle-ci émettent des messages sonores, l’informant des entrées, des sorties ou des lignes qu’elle va trouver en gare ou en station. "Je peux trouver les guichets, les bornes d’informations ainsi que les distributeurs de tickets", se réjouit-elle.

2000 balises dans le métro ou RER

La RATP a équipé les salles d’accueil, les couloirs, les stations, les bouches d’entrée ou de sortie du métro ou RER de 2000 balises sonores. L’aboutissement du programme Equisens destiné à aider des personnes déficientes sensorielles et développé par la RATP depuis plusieurs années. Bandes d’éveil et de vigilance en haut des escaliers, bandes d’interception sur les quais, nez de marche refaits et rampes rallongées ou encore ces fameuses balises qui envoient des messages sonores.

Ces projets technologiques et numériques sont issus de la collaboration avec les associations de personnes en situation de handicap qui ont apporté leur expertise. Mais pour Manuel Perreira, le Responsable du pôle Accessibilité de l'association Valentin Haüy, le dispositif peut être amélioré pour apporter encore plus d’autonomie aux personnes déficientes visuelles. Par exemple :"Je pense qu’il faut aller encore plus loin dans cette démarche parce que quand on est sur une station avec plusieurs sorties, il est important pour nous de connaître la rue sur laquelle débouche la bouche de métro", regrette-t-il.

Des innovations techniques sont en cours d'élaboration selon le concepteur des balises. "Le système peut évoluer avec le smartphone mais également à travers un guidage dans un environnement complexe grâce à la voix pour toutes les personnes en situation de handicap", explique Sylvain Denoncin, Directeur Général Okeenea Tech & Okeenea Digital. 

Ce vendredi 30 avril se tient la journée mondiale des mobilités et de l'accessibilité. En France, malgré la loi, l'accessibilité aux établissements recevant du public, à la voirie, aux transports en commun, aux sports et lieux culturels, à l’enseignement, aux soins et aux outils numériques n'est pas encore gagnée pour les 12 millions de personnes porteuses d'un handicap.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handicap société transports économie