La circulation inter-files de nouveau expérimentée : quelles sont les nouvelles règles ?

Les deux roues motorisés sont de nouveau autorisés à circuler entre les files en Île-de-France. Une nouvelle expérimentation est en effet lancée ce lundi pour une durée de trois ans, avec de nouvelles conditions.
Une moto circulant sur le périphérique parisien (illustration).
Une moto circulant sur le périphérique parisien (illustration). © IP3 PRESS/MAXPPP

La pratique, utilisée par les motards dans les embouteillages, n’avait pas vraiment disparue dans les faits. La circulation inter-files est rétablie pour les deux roues motorisés en région parisienne, dans le cadre d’une nouvelle expérimentation qui débute ce lundi 2 août dans 21 départements français. Les huit départements franciliens sont concernés.

La mesure était réclamée par les associations de motards. "Pour nous, c’est plus sûr d’être dans l'inter-files, que d’être dans la file, affirme ainsi Jean-Marc Belotti, coordinateur de la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC). Si on a une camionnette ou un SUV devant nous, on n’a aucune visibilité."

On sait bien que dans les bouchons, les distances de sécurité ne sont jamais respectées

Jean-Marc Belotti, coordinateur de la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC)

"Et on sait bien que dans les bouchons, les distances de sécurité ne sont jamais respectées, poursuit-il. Donc en cas de freinage appuyé, on risque de se retrouver pris en sandwich entre le véhicule de devant et celui de derrière."

Une nouvelle expérimentation avec "des règles légèrement modifiées"

Une première expérimentation avait déjà été menée entre 2016 et 2020. Résultat : un rapport avait alors démontré que le nombre d’accidents de motos avait augmenté de 12 % dans les zones où la circulation inter-files avait été testée pendant cette période.

"Il nous a semblé utile de lancer une deuxième expérimentation avec des règles légèrement modifiées, de façon à voir si l’on pouvait avoir de meilleurs résultats sur l’accidentalité des deux roues motorisés notamment", explique Marie Gautier-Melleray, déléguée à la Sécurité Routière.

La nouvelle expérimentation est en effet soumise à plusieurs règles :

L’expérimentation lancée ce lundi va s’étaler sur trois ans.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité moto