Réforme des retraites : à quoi s'attendre ce jeudi dans les écoles ?

La 9e journée de mobilisation s'annonce très suivie. Selon le syndicat Snuipp-FSU, 70 % de professeurs des écoles pourraient se déclarer grévistes en Seine-Saint-Denis, 55 % à Paris. Au moins 140 écoles fermées dans la capitale.

Entre 40 et 50% des professeurs du primaire seront en grève jeudi à l'occasion de la nouvelle journée de mobilisation intersyndicale contre la réforme des retraites, prévoit mercredi le Snuipp-FSU, premier syndicat dans les écoles maternelles et élémentaires.

Le syndicat s'attend à de fortes mobilisations dans de nombreux départements comme en Seine-Saint-Denis avec 55% de grévistes et 80 écoles fermées ou encore Paris avec 70% de professeurs des écoles en grève, a détaillé sa secrétaire générale Guislaine David. Au moins 140 écoles primaires pourraient ainsi être fermées ce jeudi à Paris sur les 645 établissements que compte la capitale.

"Ça devient un vrai sacrifice pour les enseignants de faire grève au vu du contexte salarial des professeurs des écoles. On remarque également que des collègues s'engagent dans des rassemblements après la classe", a commenté Guislaine David.

Appel à une journée "école morte" dans l'Essonne

De son côté, l'association de parents d'élèves FCPE 91 appelle à une journée "école morte" et à la mobilisation devant la direction académique de l'Essonne dès 10h aux côtés des organisations syndicales. 

La plus forte mobilisation dans l'Education nationale dans le cadre de la contestation contre la réforme des retraites date de la première journée de mobilisation, organisée le 19 janvier. Le ministère de l'Education nationale avait enregistré  42,35% de grévistes dans le primaire et 34,66% dans le secondaire (collèges et lycées). Les syndicats avaient eux annoncé des taux de grévistes de 65% dans le second degré et 70% dans le primaire.

Avec AFP