Rentrée des classes le 11 mai : l'ensemble des préconisations sanitaires

Comment va se passer la rentrée des élèves à partir du 11 mai ? Le ministère de l'Education publie aujourd'hui sur son site un protocole de 54 pages avec un ensemble de préconisations. On fait le point. 

 

© Martin BUREAU / AFP
Comment faire pour éviter de propager le virus dans les écoles ? C’est à cette question qu’a tenté de répondre le protocole sanitaire qui sera mis en ligne sur le site du ministère de l’Education dès aujourd’hui. 54 pages qui présentent les principales mesures qui devront être mises en place dans les écoles maternelles et primaires.
 

Une semaine pour tout nettoyer

Avant la rouverture des écoles, dans la semaine du 11 mai, toutes les classes devront être désinfectées : un ménage classique pour les salles qui n'auront pas servi depuis au moins cinq jours ; un ménage "approfondi" lorsqu’elles auront été utilisées. Si ce ménage n’est pas effectué à temps, le document l’indique, les écoles et les collèges "ne pourront pas accueillir les élèves".
 

Des arrivées échelonnées dans l’établissement

Avant de se rendre à l’école, il sera demandé aux parents de prendre chaque matin la température de leurs enfants. Si celle-ci dépasse 37,8 °C, il est demandé de ne pas les envoyer en classe.
A l’école, des arrivées échelonnées sont recommandées, avec des horaires stricts, et si possible par des entrées distinctes.
Chaque élève devra se laver les mains a minima dès son entrée dans l’établissement, puis à chaque retour en classe (notamment après les récréations), avant et après les repas, avant et après un passage aux toilettes, après avoir toussé ou éternué, et avant de rentrer chez soi. Le lavage doit être effectué à l'eau et au savon, ou au gel hydroalcoolique si les points d'eau ne sont pas en nombre suffisant. Les adultes sont quand à eux encouragés à se laver les mains toutes les deux heures.
 

4 m2 par élève dans la classe

Les tables devront être placées à au moins un mètre les unes des autres. Ce qui signifie que chaque élève devra avoir 4 m² pour lui. Soit pas plus de 16 élèves dans une salle de 50 m2.
Les salles de classe devront être ventilées plusieurs fois par jour pendant au moins 10 minutes et le matériel pédagogique nettoyé plusieurs fois par jour.
Le recours aux moyens audiovisuels ou aux lectures par l'enseignant sera préféré à la manipulation de livres et au recours à du matériel partagé par les élèves. Y compris pour les cours de sciences, de technologie, de musique ou d'arts plastiques. Les échanges de stylos doivent être évités.
 

Désinfection des parties communes

Les poignées de porte, les rampes d’escalier, les toilettes, les aires de jeu et les équipements sportifs devront être désinfectés plusieurs fois par jour.
Dans les couloirs, des sens de circulation pourront être matérialisés par des panneaux, pour éviter les croisements. 
Les portes pouvant l'être seront maintenues en position "ouverte" (dans le respect des règles de précaution contre les incendies).
 

Les gestes barrières jusque dans la cour de récréation

Les récréations doivent être organisées par groupes de classes et doivent être échelonnées. Tous les élèves devront également se laver les mains au début et à la fin de la pause. Les gestes barrières et les distances de sécurité devront être respectés même pendant la récréation. Seront proscrits les jeux de contact et de ballon "et tout ce qui implique des échanges d'objets, ainsi que les structures de jeux dont les surfaces de contact ne peuvent pas être désinfectées". Même consignes pour les activités sportives. Il est conseillé de "privilégier des parcours sportifs individuels permettant de conserver la distanciation physique"
Si elles sont trop compliquées à maintenir, les récréations "pourraient être remplacées par des temps de pause en classe à la fin du cours".
 

Le déjeuner à la cantine ou dans la classe

Là encore, les mesures de distanciation doivent s’appliquer. La prise de repas à la cantine aura lieu uniquement si les "temps de restauration et d'accès" peuvent être organisés "de manière à limiter au maximum les files d'attente et les croisements de groupes d'élèves dans les couloirs".  La gestion des matériels "collectifs", tels que plateaux, couverts, brocs d'eau sera à la charge des établissements. Si ces consignes sanitaires ne peuvent pas être respectées, la restauration pourra se faire en salle de classe "sous la surveillance d'un adulte et sous forme de plateaux ou de paniers repas"
 

Le masque, obligatoire ou pas ?

Oui pour les enseignants, le personnel et les collégiens. Possible pour les élèves qui le souhaitent en primaire, "et s'ils sont en mesure de le porter sans risque de mésusage". En revanche, il est déconseillé en maternelle.
Le ministère promet de fournir aux adultes deux masques "grand public" de catégorie 1 par jour de présence. Et de distribuer les mêmes masques aux élèves tant qu'ils ne seront pas "accessibles aisément à l'ensemble de la population"
 

Le cas des enfants malades

Si un élève présente des symptômes du Covid-19, il sera isolé à l'infirmerie ou dans une pièce dédiée en attendant que ses parents viennent le chercher. Ces derniers auront pour consigne de le faire tester. S'il s'avère positif au virus, "des dépistages pourront être organisés au sein de l'établissement". Les lieux fréquentés par l'élève et les objets avec lesquels il aura été en contact dans les 48 heures précédant les symptômes devront être désinfectés. Même protocole pour les membres du personnel.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société éducation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter