Tourisme : malgré une stagnation, les bons chiffres de la fréquentation à Paris et en Île-de-France

Selon le Centre des monuments nationaux (CMN), l'Arc de triomphe est le monument parisien qui a été le plus visité en 2019. / © Kenzo TRIBOUILLARD / AFP
Selon le Centre des monuments nationaux (CMN), l'Arc de triomphe est le monument parisien qui a été le plus visité en 2019. / © Kenzo TRIBOUILLARD / AFP

Selon le Comité régional du tourisme (CRT), ce sont les incertitudes liées au Brexit et les mouvements sociaux qui ont eu lieu en France qui ont fait stagner la fréquentation touristique dans la région en 2019.

Par MT avec AFP

Après une année record, la fréquentation touristique a stagné en 2019. Mais bonne nouvelle, si la clientèle internationale est en recul sur l'année (431.000 arrivées hôtelières en moins pour un nombre de 16,6 millions annuelles), la clientèle française est au rendez-vous.

Elle a représenté 18,8 millions d'arrivées soir 408.000 de plus que l'année précédente selon un bilan du Comité régional du tourisme (CRT).

Pas de quoi faire grise mine : au total, ce sont 35,4 millions d'arrivées hôtelières qui ont été enregistrées, en très léger recul (-0,1%) face à l'année 2018 qui avait été une année forte pour les professionnels du tourisme.
 

Brexit et mouvements sociaux

"Les incertitudes autour du Brexit, les mouvements sociaux en France, le contexte économique européen moins dynamique ainsi que les tensions commerciales mondiales ont freiné la venue de certaines clientèles dont notamment les Britanniques, les Chinois et les Proche et Moyen-Orientaux", commente ainsi le CRT.

Toutefois, les recettes du tourisme ont été équivalentes, en 2019, à ce qu'elles avaient été l'année précédente, à 21,7 milliards d'euros - elles avaient alors bondi de 974 millions.
 

Une augmentation en Seine-Saint-Denis

Moins souvent évoqué pour son patrimoine, la Seine-Saint-Denis enregistre une augmentation, parfois significative, de la fréquentation touristique. La Basilique Saint-Denis est le monument qui a reçu le plus de visiteurs en 2019, avec près de 140.000 touristes (en hausse de 7,1% comparée à 2018).

Viennent ensuite le Stade de France avec plus de 88.000 visites (en hausse de 11,5%) et le musée d'art et d'histoire Paul Eluard et ses 16.000 personnes venues voir les collections.
 

Les Américains en tête

Parmi les cinq pays qui ont fourni les plus grands contingents de visiteurs étrangers l'an dernier, seuls ceux en provenance des États-Unis ont légèrement progressé, avec 2,64 millions d'arrivées, soit 47.000 de plus.

Les quatre suivants s'inscrivent en recul, en particulier les Britanniques (-266.000 arrivées à 1,86 million), mais aussi dans une moindre mesure, les Allemands (-19.000 à 1,25 million), les Espagnols (-30.000 à 1,11 million) et les Chinois (-85.000 à 950.000).

Le trafic aérien des aéroports parisiens a toutefois progressé de 2,5% à 108 millions de passagers, dopé par les vols internationaux hors Europe (+3,7%) et européen (+2,5%) tandis que le trafic hexagonal s'effritait (-0,3%).
 

Sur le même sujet

Les + Lus