Transports en Île-de-France : des perturbations à prévoir ce mercredi

Le trafic des trains sera perturbé mercredi 17 novembre en Ile-de-France. Deux syndicats de la SNCF appellent à cesser le travail pour réclamer des hausses de salaire. Les agents de surêté des aéroports de Roissy-Charles de Gaulle et Orly ont manifesté ce jour sans incidence sur le trafic aérien.

Si vous prenez l’avion ou le train ces prochains jours, veillez à prendre vos précautions. Différents mouvements de grève touchent les aéroports d’Orly et de Charles de Gaulle, ainsi que le réseau SNCF. Quelles conséquences sur l’Île-de-France? On vous dit tout.

Dans les aéroports

Dès ce mardi 16 novembre, les personnels de sûreté de différents aéroports français — dont Roissy-Charles de Gaulle et Orly — se mettent en grève. Ces derniers réclament notamment une hausse de salaire. La durée du mouvement social n'est en revanche pas précisée. Aéroports de Paris indique ainsi que des retards sont à prévoir aux contrôles de sécurité.

Il n’y a pas de conséquences sur les vols prévus. Il est cependant recommandé aux voyageurs d’arriver trois heures à l’avance pour les vols internationaux, et deux heures avant pour les vols intérieurs et moyen-courrier.

SNCF et RER

Un mouvement social interprofessionnel national est annoncé mercredi 17 novembre sur le réseau SNCF. En conséquence, des perturbations sont à prévoir sur plusieurs lignes de la région.

Sur le RER B — selon le compte Twitter de la ligne —, comptez 4 trains sur 5 en heure de pointe.

Le RER D et le RER E aussi souffriront également de ces perturbations. Sur la ligne D, trois trains sur quatre circuleront sur le réseau. Pour la E, "prévoyez 7 trains sur 10", indique le compte Twitter de la ligne.

De même sur la ligne N du Transilien, le trafic sera fortement perturbé avec un train sur deux en circualtion. Idem sur le TER reliant Paris à Chartres.

Des trains seront supprimés sur la ligne R et des bus de remplacement proposés  en Seine-et-Marne.

Les cheminots réclament une hausse des salaires à l'approche des négociations annuelles obligatoires sur les rémunérations. (NAO)

L'Unsa ferroviaire (2e syndicat), SUD-Rail (3e) et la CFDT-Cheminots (4e) appellent les cheminots à manifester mercredi devant le siège de la SNCF à Saint-Denis en Seine-Saint-Denis. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rer transports transports en commun