US Créteil handball – PSG #2 : Le handball est "un élément phare de la culture sportive cristolienne"

L’US Créteil reçoit dimanche, à huis clos, le PSG, leader du championnat de handball. Il sera retransmis en direct sur France 3 Paris Île-de-France dès 15h15. La rédaction consacre une série d’articles sur le club hôte. Le maire de Créteil, Laurent Cathala, a répondu à nos questions.
 
La Maison du Handball, à Créteil. Crédit photo Elie SAIKALI
La Maison du Handball, à Créteil. Crédit photo Elie SAIKALI

Sportif et diplômé d'Etat en tant qu'infirmier, Laurent Cathala est maire (socialiste) indétrôné de Créteil depuis 1977. Il a été réélu aux dernières élections municipales avec près de 70% des voix. Il a été témoin, en tant qu'élu, de l'ascension historique du club de handball de la ville, les "Béliers" cristoliens. 

Que représente le club de handball de l'USCHB pour la ville de Créteil ?

Historiquement, c’est une discipline majeure qui structure la vie sportive dans notre ville. Tout comme en région parisienne, et je crois en province également, elle s’est d’abord développée au niveau scolaire et a ensuite gravi différents niveaux. En ce qui concerne Créteil, on a atteint le sommet dans les années 80. Nous avons été le premier club français à disputer une finale de coupe d’Europe, contre les Allemands d’Essen. Le handball est non seulement une discipline majeure dans notre ville, mais surtout un élément phare de la culture sportive cristolienne.

Le club est par ailleurs structuré avec une Société d'économie mixte (SEM). Cela veut dire que la Ville est  majoritaire dans le capital de la société, pour la section de haut niveau (professionnelle). Cela permet une certaine sécurité et une stabilité financière. Compte tenu de la crise sanitaire actuelle, je pense que Créteil aura moins de difficultés que d’autres clubs. Son financement est plus institutionnel que d’autres clubs qui ont beaucoup de recettes venant du secteur économique, de sponsors privés ou autres.

Est-ce important de gagner dimanche ?

Gagner contre le PSG serait un événement fort. Mais nous ne rêvons pas. Nous avons, en comptant le club de formation et l’association, un peu plus de deux millions et demi d’euros de budget quand le PSG doit avoir dix fois plus… au moins. Il n’y a donc pas de miracles en perspective, même si nous avons une bonne équipe, composée notamment de jeunes joueurs qui ont été formés dans le club. Il y a, en réalité, un double championnat de handball. Il y a d'un côté les cinq ou six gros budgets qui jouent les premières places et les compétitions européennes. Et de l’autre, les quatre ou cinq derniers qui se battent pour ne pas être relégués en Proligue (division 2). Suivant les effectifs dont disposent les équipes, on arrive à peu près à distinguer d’avance les résultats.
 
Statue devant la Maison du Handball, à Créteil. Crédit photo Elie SAIKALI
Statue devant la Maison du Handball, à Créteil. Crédit photo Elie SAIKALI
 

Que représente le budget sportif pour la ville de Créteil ? Combien pour le handball ?

Le budget sportif de la ville de Créteil, toute discipline confondue, représente près de 10%. C’est-à-dire seize millions d’euros. Et en ce qui concerne le handball, cela tourne autour d'un million trois cent-mille euros, à la fois pour l’association et le centre de formation.
 

La ville de mobilise-t-elle pour les nouvelles recrues et pour la promotion du handball ?

Il y a un engouement pour le handball dans tous les établissements scolaires du second degré. Il a été renforcé par l’implantation de la « Maison du hand » de la Fédération nationale de handball à Créteil, qui a un équipement de grande qualité. La présence de cette structure crée une dynamique et un attrait pour cette discipline qui est incontestable chez les jeunes.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport handball