• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

« Gyros bleus » : une centaine de policiers en colère défilent sur les Champs-Elysées

Une centaine de "gyros bleus" ont défilé sur les Champs-Elysées, à Paris, ce jeudi 20 décembre. / © BERTRAND LANGLOIS / AFP
Une centaine de "gyros bleus" ont défilé sur les Champs-Elysées, à Paris, ce jeudi 20 décembre. / © BERTRAND LANGLOIS / AFP

Une centaine d’agents ont manifesté sur les Champs-Elysées ce jeudi 20 décembre, dans la soirée. Ces « gyros bleus » demandent plus de moyens et de meilleures conditions de travail.

Par Pierre De Baudouin

On les surnomme les « gyros bleus » : ce jeudi vers 23 heures, une centaine de policiers ont défilé sur l’avenue des Champs-Elysées à Paris, pour réclamer plus de moyens à l’Etat.

Conditions de travail, matériel, effectifs disponibles, considération hiérarchique, paiement et défiscalisation des heures supplémentaires… Les revendications portées par ces agents en colère restent nombreuses, et ce malgré la revalorisation salariale pour les gardiens de la paix annoncée par le ministère de l'Intérieur ce mercredi.

Un rassemblement des « gyros bleus » non déclaré, dans le calme

Le rassemblement, non déclaré bien qu’organisé par le MPC (pour « mobilisation de policiers en colère ») et les « gyros bleus », s’est déroulé dans le calme. La centaine d’agents, rejoints par des ambulanciers et des Gilets jaunes au cours de la soirée, ont tout de même tenté d’accéder au ministère de l’Intérieur, Place Beauvau, avant d’être bloqués par les CRS.
La grogne des forces de l’ordre, lancée d’ailleurs à la suite de la forte mobilisation policière face aux Gilets jaunes, continue donc. Mercredi, la nouvelle annonce du ministère de l'Intérieur suivait une autre promesse, annulée depuis : une prime exceptionnelle de 300 euros.

Sur le même sujet

Le succès des cahiers de doléances à Ivry sur Seine

Les + Lus