Hôpitaux : "des délais d'attente de 12h aux urgences avec des patients sur des brancards dans les couloirs"

durée de la vidéo : 00h02mn11s
Hôpitaux : "des délais d'attente de 12h aux urgences avec des patients sur des brancards dans les couloirs" - reportage d'Antoine Marguet et Meryl Loisel / E.Péraud ©France 3 PIDF

La situation dans les services d'urgences de la région s'est considérablement dégradée ces dernières semaines notamment faute de personnel. Certains patients attendent jusqu'à 12h avant de voir un médecin. Au centre hospitalier de Meulan-Les Mureaux, une grève illimitée a débuté en début de semaine. Les syndicats demandent la création d'un poste aux urgences.

Depuis trois jours, Cécile, infirmière aux urgences depuis huit ans, manifeste devant l'hôpital de Meulan-en-Yvelines (Yvelines). Comme les syndicats, elle attend la création d'un poste d'infirmière de nuit dans son service. Selon elle, la charge de travail est devenue trop importante.

Je vois toutes les nouvelles infirmières qui arrivent et qui ne restent parfois même pas un an [...]. Elles s'en vont faire de l'interim et des vacations parce qu'elles n'arrivent pas à supporter les conditions de travail.

Cécile, infirmière aux urgences à Meulan-en-Yvelines (78)

Les délais d'attente pour les patients ont été allongés. Aux urgences de Meulan-Les Mureaux, la direction a refusé notre demande de tournage mais la rédaction a reçu la confirmation que la pénurie de soignants touche de nombreux centres hospitaliers dans la région.

"L'Île-de-France est confrontée à cette pénurie de soignants [...],à la dégradation des conditions de travail et aujourd'hui, on a certains hôpitaux d'Île-de-France qui ont des délais d'attente de 12h aux urgences avec des patients qui sont mis sur des brancards dans les couloirs", témoigne David Frigere, membre de la CGT CHI Meulan-Les Mureaux.

Malgré le Ségur de la santé qui a augmenté les salaires de certaines professions médicales, il est toujours aussi compliqué de recruter pour les hôpitaux.

Une "réduction de l'offre de soins" qui touche toute la région 

À Poissy, entre 10% et 20% des postes d'infirmiers ne sont pas pourvus selon les syndicats. Selon Wilfrid Sammut, délégué des médecins urgentistes de France, cette situation a des conséquences directes pour les patients : "L'aggravation vient du fait que vous avez de moins en moins de médecins, vous avez des départs à la retraite, des gens qui sont épuisés et qui s'en vont, des infirmières qui s'en vont également et donc, une réduction de l'offre de soins, qui devient incompatible avec la prise en charge des patients".

Une tension dans les services d'urgences qui inquiète les soignants qui craignent de ne pas pouvoir faire face à la demande pendant les Jeux Olympiques.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité