INTERVIEW. Être caravanier sur le Tour de France 2023, une expérience "intense" et "exceptionnelle"

Un deuxième Tour de France et une dernière étape de cette 110ème édition pour Ludivine Phelippeau, une étudiante de 23 ans. Du haut de sa caravane Krys, la jeune femme raconte cette expérience hors norme.

Ludivine Phelippeau a 23 ans, elle est étudiante en école de commerce à Boulogne-Billancourt, et ce dimanche elle achève la dernière étape de l'édition 2023 du Tour de France en tant qu'"hôtesse en caravane". Pour la jeune femme, désireuse de mener une carrière dans l'événementiel sportif, cette expérience est avant tout humaine. 

Comment vous est venue l'idée d'intégrer la caravane du Tour de France ? 

Je viens d'une famille de cycliste et j'entends tous les ans parler du Tour de France. Depuis deux à trois ans, l'idée d'intégrer la caravane me tentait et je me suis finalement lancée. J'ai été prise dans la caravane de la marque Krys l'année dernière, et j'ai recommencé cette année !

Pourquoi choisir la caravane du Tour de France et pas un autre poste ? 

Sur le Tour de France, ce qui me tentait c'était vraiment l'expérience caravane. De l'extérieur, je trouvais que ça dégageait quelque chose de très intense : un esprit d'équipe, une grande famille. Il s'agit un peu d'une ambiance "colonie de vacances", mais tout en restant sérieux dans notre travail et c'est vraiment cette ambiance-là que je voulais trouver. 

Vous avez suivi toutes les étapes de cette 110e édition ? 

J'en ai fait 19 sur les 21 étapes. C'est intense, c'est fatigant mais c'est tellement génial ! On voit des paysages magnifiques et on a un super esprit d'équipe.

C'est une expérience dont vous aimez parler avec vos proches ? 

Oui ! Mais c'est difficile d'imaginer ce qu'on vit sur le Tour de France. On raconte des moments qui nous semblent complètement dingues, c'est comme être dans une bulle qui fait que tout est exceptionnel mais nous ne sommes pas toujours compris par les autres à la hauteur de ce qu'on a ressenti quand on le vivait. 

durée de la vidéo : 00h00mn10s
Ludivine Phelippeau distribue pour la dernière fois de cette ultime étape les cadeaux aux spectateurs du Tour de France, à bord de la caravane du tour. ©Kévin Belbéoc'h-Dumarcet / France 3

Comment se passe une journée type sur la caravane du Tour ? 

Dès le matin, on se rend sur le parking technique. On y lave nos chars, on vérifie la sonorisation, etc. Ensuite, on se retrouve tous les caravaniers ensemble, on s'entraîne et on s'échauffe sur nos chorégraphies. Et puis rapidement vient le moment de partir, pour ça il faut être harnaché car le véhicule bouge beaucoup. Et ensuite nous défilons avec la caravane, debout pendant près de six heures, ça dépend de l'étape. Mais c'est du kiff du début à la fin !

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité