Dans le jardin perché du BHV Marais, sur le toit de Paris

Le Bazar de l'Hôtel de Ville, célèbre enseigne parisienne a fait installer un jardin vertical sur sa toiture dans le 4ème arrondissement. Plus de 20 000 plantes comestibles, sur le toit de la capitale...

Les potagers et les fleurs poussent en pleine ville à Paris, et même sur les toits. Le BHV, grand magasin généraliste propriété du groupe Galeries Lafayette, accueille un jardin perché, inauguré au début du mois de mai.
Thym, abeilles et soleil… Le toit de l’enseigne devient une sorte de garigue artificielle.

Marie - une ingénieure - est membre de l’asso à l’origine de la technologie permettant de jardiner en verticalité, sur 1 400 mètres carrés de culture :

Le support, c’est de la laine de mouton et du chanvre… Des produits qui sont faits en France, et qui permettent d’imiter les qualités d’un sol.  On met les mottes de plantes dans des sortes de poches. Les racines s’y plaisent, elles vont venir coloniser progressivement à la manière d’un sol, cette membrane hydro-biologique.


22 000 plantes comestibles, 1 400 mètres carrés de culture

Sur le toit, 22 000 plantes au total sont comestibles. Le BHV ouvre même le jardin à la dégustation, avec déjà des premiers visiteurs :
  • Colombine : « C’est assez exceptionnel, surtout quand on a l’habitude de passer dans le quartier, dans les rues, dans la vie de tous les jours… En fait, on se rend compte que juste à côté, il y a un jardin unique au monde. C’est une super expérience. »
  • Colin : « C’est fabuleux, apparemment ça ne fait que quelques semaines qu’ils l’ont installé… Et c’est déjà une sorte de mini-jungle, sur le toit en face de tout Paris, c’est absolument incroyable. »

100 hectares de toitures à Paris en 2020

Les visites, réservables via Airbnb et payantes (60 euros par personne, pour deux heures), permettent au grand magasin de travailler son image, selon sa directrice partenariats Valérie Chaleyssin :

Notre volonté c’est d’ouvrir ce jardin aux écoles et aux scolaires du quartier pour que les petits Parisiens puissent apprendre comment on fait la culture verticale au cœur de leur ville à Paris.

Les fonds récoltés par le BHV grâce aux visites sont reversés à une association chargée de développer l'agriculture urbaine.

La ville de Paris, d’ici à 2020, s'est elle donnée pour objectif de végétaliser 100 hectares de toitures, de murs et de façades.