JO de Paris 2024. Les tickets de bus à 5 euros de juillet à septembre, vrai ou faux ?

Plus sur le thème :

Pour ceux qui n'ont pas de Passe Navigo, il faudra bien débourser le double du prix habituel pour acheter un ticket dans le bus durant la période olympique. Une manière de payer le surcoût des transports pendant l'été. On vous explique.

Les touristes vont-ils payer plus cher que d'habitude pour prendre le bus pendant les JO ? Oui, si l'on en croit les annonces faites par IDF Mobilités. Cette mesure sera appliquée du 20 juillet au 8 septembre. Elle concernera les utilisateurs "occasionnels du bus pour des tickets de dépannage", précise l'autorité régulatrice des transports en commun franciliens.

Une hausse dont la Féderation Nationale des Associations d'Usagers des Transports en Île-de-France (FNAUT IDF) précise les chiffres sur son compte X. "Durant la période des jeux olympiques, les tickets vendus à bord des bus vont passer de 2,50€ à 5€". 

Cette hausse de tarif devrait surtout impacter les touristes selon le vice-président de la FNAUT Ile-De-France. Bernard Gobitz. "Peu de Franciliens devraient être concernés car la plupart d'entre eux ont des Pass Navigo annuels ou mensuels. Si ce n'est pas le cas, ils pourront acheter leurs tickets avant la période olympique pour éviter la hausse des tarifs", détaille-t-il. En ce sens, IDFM a promis fin avril qu'il n'y aurait "pas d'augmentation des tarifs" des transports pour les habitants de la région francilienne.

"Rien ne change" pour les 5 millions de détenteurs d'un Passe Navigo, indique IDF Mobilités qui préconise l'achat de tickets à l'avance pour les habitants de la région.

IDFM conseille également aux Franciliens sans Navigo de recourir au Pass Liberté+ ou d'acheter des carnets de tickets physiques.

Deux tickets dont l'un déchiré, vrai ou faux ?

Et contrairement à ce qui a pu être annoncé il y a quelques jours par la FNAUT, les chauffeurs ne déchireront pas un ticket sur les deux achetés par les usagers. IDFM précise cependant que "la double validation" du titre de transport sera bien demandée.

Un surcoût de 200 millions d'euros pour les transports

Selon IDFM il s'agit de financer les renforts de l'offre de transport liés aux flux exceptionnels de voyageurs."Il y aura 15% de trafic en plus des transports par rapport à un été normal", prévoit Grégoire de Lasteyrie, premier vice-président d'IDFM. 

Pour toutes ces dépenses en plus, IDFM a choisi de faire payer les voyageurs plutôt que les Franciliens. "Cela nous paraît juste."

Dans un communiqué, IDFM rappelle que "la vente de tickets à bord est un ticket de dépannage qui concerne moins de 2% de vente des tickets de bus en Île-de-France."

Pour la FNAUT IDF, ce surcoût devait initialement être payé par le Comité d'Organisation des JO. "Il va falloir faire circuler plus de métros que d'habitude pour rallier les sites olympiques comme le Stade Roland-Garros ou encore des bus spécialement dédiés à aller au Parc des Princes qui ne sont pas prévus habituellement", avance Berard Gobitz.

Ce n'est pas la seule augmentation que connaîtront les titres de transport durant les JO. Les tickets de métro à l'unité seront vendus 4 euros contre 2,15 euros habituellement.

Selon les chiffres de la Ville de Paris, près de 15 millions de touristes sont attendus sur la région francilienne durant la période olympique. Celle-ci débutera le 26 juillet avec la cérémonie d'ouverture des JO et terminera le 8 septembre après la cérémonie de clôture des Jeux Paralympiques.           

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité