JO de Paris 2024 : "Les voitures ne reviendront pas devant la Tour Eiffel" après les Jeux selon Anne Hidalgo

Plus sur le thème :

Si le projet de piétonnisation des abords de la tour Eiffel est contesté par l’Etat et a déjà été retoqué par la justice, la maire de Paris affirme que le réaménagement de la place du Trocadéro et du pont d'Iéna aura bel et bien lieu.

Elle l’assure : "Après les Jeux olympiques, les voitures ne reviendront pas devant la Tour Eiffel". Dans un entretien à Ouest-France publié lundi, Anne Hidalgo réaffirme que le projet de piétonnisation des abords du monument, voulu par la mairie PS de Paris mais contesté par l'Etat, sera en partie réalisé.

Après les Jeux olympiques, prévus du 26 juillet jusqu’au 11 août, "le Trocadéro sera végétalisé et le pont d'Iéna piétonnisé, jusqu'au Champ-de-Mars qui sera reboisé. L'ensemble formera un grand parc au cœur de Paris", déclare l'élue.

Ce projet de végétalisation et de piétonnisation de la perspective entre la tour Eiffel et le Trocadéro, voulue à l'origine pour les JO par Anne Hidalgo, avait été validé par le Conseil de Paris en février 2022. Mais l'ancien préfet de police Didier Lallement y avait ensuite mis son veto, craignant des "reports de circulation importants" et "des retenues" susceptibles de gêner les secours. La justice administrative a donné par deux fois raison à la préfecture de police, rejetant les recours de la Ville en octobre 2022 et avril 2023.

Anne Hidalgo "souhaite que le préfet réexamine son refus des emprises de chantier"

Les chantiers bloqués, Anne Hidalgo avait fait comprendre lors de ses vœux, en janvier, qu'elle souhaitait relancer les négociations après les JO. La maire "souhaite que le préfet réexamine son refus des emprises de chantier", indique son entourage à l'AFP. Ses relations avec l'actuel préfet, Laurent Nuñez, sont notoirement meilleures qu'avec son prédécesseur.

Par rapport au projet initial, les secteurs du Champ-de-Mars et de la Tour Eiffel, où Anne Hidalgo avait aussi dû renoncer à l'abattage d'une vingtaine d'arbres face à la mobilisation des défenseurs de l'environnement, ne sont pas concernés par la reprise du projet, indique son cabinet. Sont en revanche concernés la place du Trocadéro, où la mairie voulait imposer une circulation en demi-lune, comme à la Bastille, pour agrandir l'espace réservé aux piétons, ainsi que le pont d'Iéna, que la mairie entend aussi rendre aux piétons. Un pont prisé des touristes, nombreux à se faire immortaliser devant la Tour Eiffel au milieu de la chaussée, malgré la circulation.

Pendant les JO, les épreuves de beach-volley seront organisées dans un stade éphémère à proximité de la Tour Eiffel, côté Champ-de-Mars. Les athlètes, eux, pourront venir célébrer leurs médailles avec le public dans les jardins du Trocadéro.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité