JO de Paris 2024 : une application de traduction pour aider les agents RATP et étrangers à se comprendre

Plus sur le thème :
durée de la vidéo : 00h01mn34s
Reportgae M. Lompageu / Montage : C. Destout ©France 3 PIDF

Les visiteurs attendus pour les Jeux olympiques vont investir le métro. Des étrangers qui ne maîtrisent pas toujours le français mais qui pourront être accompagnés grâce à une application de traduction de la RATP.

Ce jour-là, à la station Opéra, Armanda Serrai, une touriste portugaise cherche à se rendre à Versailles. Elle peut désormais poser ses questions dans sa langue maternelle aux agents de la RATP. Plus besoin d'être polyglotte pour trouver son chemin et aider les touristes.

L'agent répond à sa question en français en s'adressant directement à une application de traduction instantanée téléchargée sur une tablette spéciale. Les voyageurs peuvent lire et entendre la réponse en 16 langues.

6 000 agents de stations vont être équipés, d'ici l'été, de cet outil indispensable : "Avec Tradivia, on est sûr à 100% qu'ils ont bien reçu l'information, bien compris l'information et c'est mieux pour nous", assure Raphaël Gassette, agent animateur mobile de la RATP.

15 millions de personnes sont attendues durant la période des Jeux olympiques et paralympiques dont 12% non francophone comme Armanda : "C'était presque parfait, il y avait quelques fautes d'orthographe mais peut-être que l'application s'améliore au fur et à mesure que vous l'utilisez".

La RATP compte sur Tradivia pour aider à fluidifier le trafic voyageur sur un réseau de transport francilien qui sera mis à rude épreuve cet été.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité