Juin 2014, la dernière visite du prince Philip à Paris

Le prince consort britannique est décédé ce vendredi à l'âge de 99 ans. Sa dernière visite à Paris date de 2014. Il accompagnait alors sa femme, la reine Élizabeth lors d'une visite d'Etat en France.

Le prince Philippe (à droite) et la reine Elizabeth II le samedi 7 juin 2014, accompagnés par la maire de Paris Anne Hidalgo. AFP/ERIC FEFERBERG
Le prince Philippe (à droite) et la reine Elizabeth II le samedi 7 juin 2014, accompagnés par la maire de Paris Anne Hidalgo. AFP/ERIC FEFERBERG

C’était au début du mois de juin 2014. À l’occasion des commémorations du 70e anniversaire du débarquement de Normandie (le 6 juin 1944), la souveraine britannique Élizabeth II venait en visite officielle en France. Elle était accompagnée de son mari, le prince Philip Mountbatten.

Ce dernier est décédé ce vendredi au château de Windsor. Il allait avoir 100 ans le 10 juin prochain. L'époux de la reine Elizabeth avait été récemment hospitalisé pour un problème cardiaque. "C'est avec un profond chagrin que sa majesté la reine annonce la mort de son époux bien aimé le prince Philip, duc d'Édimbourg", a indiqué le communiqué du Buckingham palace, précisant que le prince Philip est mort "paisiblement ce [vendredi] matin au château de Windsor".

La visite de juin 2014 a été la dernière dans la capitale française pour le prince consort britannique, alors à ce poste depuis 62 ans. Le couple royal avait notamment été reçu par François Hollande, alors président de la République.

Vie à Saint-Cloud

Le samedi 7 juin, au lendemain des cérémonies de commémorations en Normandie, la reine et son mari revenaient à Paris. Ils se sont rendus à l’Hôtel de Ville, où ils ont été reçus par la maire de Paris Anne hidalgo, alors fraîchement élue. Des parisiens désireux de, ne serait-ce qu’apercevoir, la souveraine britannique s’étaient amassés autour de la mairie de Paris.

Ce vendredi soir, l'édile a souhaité "rendre hommages à la mémoire de ce grand francophile, engagé dans la défense de l'environnement". 

Le prince Philip, dont la titulature complète est Philip de Grèce et du Danemark, a bien connu la région parisienne. Il y a vécu une partie de son enfance. Il n'était alors âgé que de quelques mois lorsqu’un coup d’état en Grèce a obligé sa famille à s'exiler. L'une de leur destination : Saint-Cloud, rue du Mont-Valérien. Le jeune prince y est resté trois ans.

Deux pas derrière la reine

Philip a rencontré sa lointaine cousine, Elizabeth, alors qu'elle été âgée de treize ans. Ce sont tous les deux des descendants de la reine Victoria.

Tout de suite, c'est le coup de foudre. Le mariage entre les deux – bien qu'ayant suscité un certain septicisme au sein de la famille royale britannique –  a lieu en 1947. Quelques temps auparavant, le prince Philip renonçait à ses titres royaux grecs et danois. Il obtenait la citoyenneté britannique et prennait le nom de "Mountbatten". Le matin du mariage avec Elizabeth, le roi George VI l'avait désigné duc d'Édimbourg. Titre qu'il portera le reste de sa vie.

Dès 1952, année de l'accession au trône de sa femme Elizabeth II, le duc d'Édimbourg était alors forcé à marcher deux pas derrière elle et de suivre le protocole royal. Il l'accompagnait dans ses nombreux voyages officiels à l'étranger, mais cela l'avait forcé à abandonner une carrière militaire qui apparaissait comme très prometteuse. Philip Mountbatten avait pris sa retraite à l'âge de 96 ans, en 2017. Il aura rempli plus de 22 000 obligations en public durant sa vie de prince consort britannique.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire