L'armée cherche des donateurs pour rénover l'église du Val-de-Grâce

Sérieusement endommagée par l'explosion de l'immeuble de la rue Saint-Jacques, l'église du Val-de-Grâce doit être rénovée. L'armée, en charge du bâtiment, et la Fondation du Patrimoine lancent un appel aux dons pour lever un million d'euros.

Un trésor baroque en détresse. Notre-Dame de la Nativité du Val-de-Grâce, église datant du XVIIe siècle et classée aux monuments historiques, a été considérablement abîmée par l'explosion d'un immeuble de la rue Saint-Jacques le 21 juin 2023.

Un appel aux dons, lancé début décembre, doit permettre de récolter un million d'euros. Quinze verrières dans la nef, le choeur, l'avant-choeur, la chapelle Sainte-Anne et la tour-lanterne d'accès doivent être réparées. Le baldaquin monumental, fait de marbre et de bois doré, classé lui aussi aux monument historique, et dont certains éléments s'étaient déjà détachés, a été encore plus fragilisé. L'orgue, qui devait faire l'objet d'une opération d'entretien, a subi l'humidité, la poussière et les secousses provoqués par l'explosion.

Un haut lieu historique du quartier 

Construite à la demande d'Anne d'Autriche, pour remercier Dieu de lui avoir donné son fils, le futur Louis XIV, le site est ensuite consfiqué à la Révolution. Il devient ensuite un hôpital militaire et un centre d'instruction pour l'Armée. Progressivement transféré vers les hôpitaux de Clamart et de Saint-Mandé, l'hôpital qui a accueilli un certain nombre de chefs d'Etat français et étrangers (Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy ou encore Abdellaziz Bouteflika) a fermé ses portes en 2016. 

Fermé depuis l'accident, l'église était toujours en fonction. Elle abritait le musée du Service de santé des armées, et sa visite faisait partie du parcours des visiteurs. 

Par ailleurs, le culte dominical catholique y était toujours célébré et plusieurs mariages d'élèves de l'Ecole ou obsèques des personnalités du Service de santé des armées s'y sont déroulés. 

L'Armée et la Fondation du Patrimoine mobilisées pour faire avancer les travaux

Le Ministère des Armées et la Fondation tentent de convaincre un maximum de donateurs de participer au projet par la voix du célèbre ambassadeur du patrimoine Stéphane Bern. 

L'Etat a aussi participé financièrement pour les travaux d'urgence liés à la sécurisation du site. D'autant que le site du Val-de-Grâce doit accueillir le futur PariSanté Campus d'ici 2028-2029. 

Sur le site de dons, le montant global de la cagnotte atteint pour le moment 18 000 euros.  

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité