"La mort du loup" : Jacqueline, 74 ans, le repos à tout prix

replay

Jacqueline Jencquel a 74 ans et elle a décidé de mourir. Elle n'est atteinte d'aucune maladie incurable, elle ne souffre pas physiquement mais elle a simplement décidé qu'elle n'avait plus rien à vivre. Un cheminement vers la fin documenté par son propre fils.

Le plan est millimétré, Jacqueline mourra en janvier 2020 dans un centre suisse qui pratique le suicide assisté. Une décision qu'elle défend chaque jour corps et âme auprès de sa famille et notamment face à la caméra de l'un de ses trois fils. Avec ses airs assurés et son vocabulaire fleuri, Jacqueline devient une figure de proue du mouvement contre le suicide assisté et annonce partout sa mort prochaine.

Jacqueline est si décidée qu'elle cache même un poison chez elle, juste au cas où. Seulement voilà, la date fatidique approche et l'assurance de Jacqueline laisse de plus en plus de place au doute. D'ailleurs, un nouveau petit-enfant va bientôt naître et il serait dommage de ne pas le rencontrer...

C'est l'histoire vraie d'une femme acharnée de la mort et décidée à ne rien louper de la vie. Une dualité qui suit ce personnage envoûtant, capable de balancer les pires grossièretés et de déclamer les plus beaux vers dans un même souffle. Une Parisienne, bourgeoise, artiste, sportive, polyglotte, qui fait du yoga avec sa petite-fille et lui parle à travers un iPad. Jacqueline est une femme du XXIème siècle et en a épousé tous les codes, pourtant, elle en est certaine, elle n'a plus sa place dans le monde des vivants.

Le récit poignant, d'un fils accompagnant sa mère lors de son dernier voyage. D'un dialogue entre morts et vivants à retrouver sur france.tv/idf