Le Théâtre Ephémère de la Comédie-Française enfin vendu ... à la Libye

Publié le Mis à jour le
Écrit par Audrey Natalizi
© Théâtre éphémère © Christophe Raynaud de Lage / Comédie-Française

Le Théâtre Éphémère de la Comédie-Française - construit  dans les jardins du Palais-Royal en 2011 pour remplacer la Salle Richelieu alors en rénovation - sera finalement cédé à la Libye. La vente a été signée hier, mercredi 18 décembre 2013.

Le Théâtre Ephémère de la Comédie-Française cédé à la Lybie : la rumeur courait déjà depuis plusieurs jours. La vente vient d'être officialisée par un communiqué de la Maison de Molière : "La Comédie-Française vient de signer avec M. El-Habib Al-Amin, ministre de la Culture et de la Société civile du gouvernement libyen, la vente du Théâtre éphémère (...) Cette signature a eu lieu à Tripoli le mercredi 18 décembre 2013 " précise le communiqué, ajoutant que cette vente "ouvre la voie à des rapprochements et de futures collaborations entre la maison de Molière et le monde culturel et artistique libyen."

Construit en 2011, le Théâtre Éphémère s'élève entre la Comédie-Française et le Ministère de la Culture, au milieu des jardins du Palais-Royal. La structure en bois, entièrement démontable, a accueilli pendant un an les représentations de la troupe alors que la Salle Richelieu était en rénovation.
La structure fut inaugurée en janvier 2012 avec La Trilogie de la Villégiature de Goldoni 

Il aura donc fallu près d'un an pour trouver un acheteur : depuis janvier 2013, la Salle Richelieu était à nouveau opérationnelle et le Théâtre Éphémère inutile. Plusieurs villes françaises, intéressées par la structure, avaient finalement renoncé face au coût (il fallait également prévoir le démontage et  la reconstruction de l'édifice).

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.