Les Franciliens solidaires avec Nice

© Aude Blacher
© Aude Blacher

Des hommages ont eu lieu partout dans de nombreuses villes en Ile de France. Plusieurs villes, hier, ont respecté une minute de silence. Des évènements ont été annulés ce week-end.

Par Isabelle Audin

Partout en France, des rassemblements spontanés ou minutes de silence ont eu lieu.

La Tour Eiffel habillée aux couleurs du drapeau français.

Place de la République à Paris, lieu emblématique du recueillement après les attentats de Charlie et du Bataclan, une centaine de personnes se sont réunies vers 18h30 pour déposer qui une bougie, qui une fleur au pied de la statue. Quelques-uns ont laissé des messages : "prions pour Nice", "vous serez à jamais dans nos coeurs".

Une petite Romane a apporté son soutien, avec son écriture d'enfant : "Les victimes de l'attentat étaient totalement innocentes. Tout ce qui s'est passé est vraiment injuste", lit-on sur son mot rédigé à la plume bleu blanc rouge.
Nadia Remana est venue de Sevran avec un drapeau français. "Quand il y a eu Charlie, j'étais en colère. Quand il y a eu le 13 novembre, j'étais en colère. Aujourd'hui je suis triste, malheureuse et je me demande quel héritage on va laisser à nos enfants", soupire cette mère de famille.

Val d'Oise :
Villiers le Bel a annulé toutes les activités prévues hier et ce week-end.
Cergy : "Dance in the air" programmé dans le cadre de Visage du Monde a été annulé.
Fosses : la mairie a reporté un voyage organisé pour des enfants à Nice.
Des feux d'artifice ont été reporté dans plusieurs villes.

Val-de-Marne :
Kremlin Bicêtre annule ses concerts dans le cadre des Estivales kremlinoises ce week-end.
Les autres villes ont préféré maintenir leurs manifestations et ont prévu des hommages la semaine prochaine. Trois cérémonies sont prévues lundi devant la mairie d'Alforville à 11h30 ; dans le parc de la mairie d'Ormesson et sur le parvis de l'hotel de ville de Joinville-le-Pont.
Des minutes de silence ont eu lieu dans de nombreuses mairies.

Seine-et-Marne :
Melun a respecté hier une minute de silence.
A Provins et à Roissy-en-Brie un rassemblement est prévu à midi devant la mairie.
A Meaux et à Pontault-Combault, l'hommage aura lieu lundi à midi devant la mairie.


Essone :
A Boussy-Saint-Antoine, un carnet d’hommages aux victimes sera mis à la disposition des habitants en mairie.
Breuillet, rassemblement devant la mairie dimanche 17 juillet à 12 heures.
A Evry, un rassemblement républicain et une minute de silence en mémoire des victimes auront lieu lundi 18 juillet à 12 heures devant l’Hôtel de Ville.
Dourdan, un hommage aux victimes de Nice est prévu samedi à 11 heures sur le parvis de l’hôtel de ville.
D'autres villes rendont des hommages dès ce samedi.

Hauts-de-Seine :
Puteaux, a démonté décorations du 14 juillet et installations festives de l’esplanade de l’hôtel de ville plus tôt que prévu, « par respect pour les victimes ». Une grande bâche « Je suis Nice », portant les blasons des deux villes, sera accrochée samedi après midi sur le fronton de l’hôtel de ville.

Plusieurs villes ont déjà prévu une minute de silence après le week-end,
Bois-Colombes, Sèvres et Gennevilliers, ont prévu une minure de silence à midi.
A Nanterre, élus et personnel du conseil départemental des Hauts-de-Seine descendront dans la cour d’honneur à 11 heures.

La France, frappée par une tuerie de masse pour la troisième fois en 18 mois, avec un bilan global de 231 morts, a entamé un deuil national de trois jours qui culminera lundi avec une minute de silence à 12H00.

A lire aussi

Sur le même sujet

Recherche : dans les laboratoires, le blues des chercheurs français

Les + Lus