Ligue des champions féminine : choc franco-français en demi-finale entre Paris et Lyon

Publié le
Écrit par Gaël Simon

Les Parisiennes retrouvent leurs meilleures ennemies lyonnaises pour une demi-finale qu'elles aborderont en tant qu'outsiders.

Après les pleurs de Lisbonne, les sourires de Bilbao pour le PSG ? Trois jours après sa défaite en finale de la Ligue des champions face au Bayern, le club de la capitale renoue avec les joutes européennes. Mais cette fois-ci, c’est son équipe féminine qui est en lice. Les Parisiennes affrontent ce soir à 20h00 l’Olympique Lyonnais, dans une demi-finale de C1 franco-française. Une rencontre que les filles d’Olivier Echouafni aborderont en tant qu’outsiders. Car ce mercredi, le PSG fera face à un véritable ogre européen. Du haut de ses six victoires en Ligue des Champions, l’OL s’impose comme le légitime favori de la rencontre, et de la compétition. Mieux, les Lyonnaises sont détentrices des quatre dernières Ligue des Champions ! "C’est tout à fait logique que l’OL soit favori. Les Lyonnaises ont beaucoup d’expérience, mais ça fait quelques temps qu’on travaille très bien aussi, avance l’entraîneur francilien. On se sent prêt et on sera présent".

Le deux équipes se retrouvent 18 jours après

Lyon revêtira ce soir ses habits de favori, d’autant plus qu’une trois confrontations face au PSG cette saison, les coéquipières de Wendie Renard l’ont emporté trois fois. Leur dernier succès en date, le 9 août en finale de la Coupe de France. Á Auxerre, les Lyonnaises l’avaient emporté aux tirs au but (0-0, 4-3 t.a.b.) après avoir dominé la partie sans concrétiser leurs occasions. Mais pour Olivier Echouafni, c’est un tout autre match qui aura lieu ce soir au stade de San Mamés. "C’est une toute autre compétition. La Ligue des champions demande beaucoup de rythme, d’intensité. On s’est bien préparé. Malgré cette défaite, tout nous sert dans notre apprentissage", estime le technicien.
Finale de la Coupe de France 2020 : PSG - OL
Le PSG pourra aussi se rassurer avec une statistique en sa faveur. Les Parisiennes sont les dernières joueuses à avoir faire chuter Lyon en Ligue des champions. C’était en… 2015 lors des huitièmes de finale de la compétition. Paris l’avait ainsi emporté 1-0, avant de finalement échouer en finale contre le FFC Francfort. Un exploit que les filles d’Olivier Echouafni espéreront donc reproduire ce soir, avec l’idée bien ancrée en elles que l’écart avec les Lyonnaises n’est plus si grand qu’il ne l’était par le passé. "Les dernières rencontres face à Lyon se sont jouées sur de tout petits détails. Nous croyons en nous", avance la Parisienne Signe Bruun. "On essaie de travailler par étapes. Notre groupe a franchi un cap en termes de maturité et d'automatismes dans le jeu", appuie l’entraîneur parisien.

Un groupe qui a franchi un cap, à l’image de Marie-Antoinette Katoto qui a porté son équipe lors des quarts de finale le 22 août dernier. Contre Arsenal, la joueuse de 21 ans a ouvert le score à la 15e minute de jeu, soit son cinquième but en trois matches de C1, avant de livrer une passe décisive sur la seconde réalisation francilienne. Un match plein pour celle qui avait longtemps été critiqué en raison de son manque de réalisme dans les matches à enjeu. "Les joueuses sont capables de se lâcher collectivement et individuellement, à l'image de Marie. On est capable de poser des problèmes à Lyon et de les mettre en difficulté", augure le coach parisien. En jeu donc, une qualification pour la finale de la Ligue des champions pour le PSG qui a déjà atteint ce stade de la compétition en 2015 donc, mais aussi en 2017, sans jamais parvenir à l’emporter. La route vers les sommets européens passe par un exploit ce soir face à Lyon, avant de retrouver Wolfsburg ou Barcelone.