Le Paris Saint-Germain s'incline en finale de Ligue des champions et passe à côté de son rêve

À l'issue d'un match haletant, c'est le Bayern Munich qui remporte la Ligue des champions ce dimanche au Stade de Luz. Les Bavarois l'ont emporté 1-0. Une énorme déception pour les Parisiens, au terme d'un parcours pourtant sans faute.
Ils ont fait rêver des millions de supporters à Paris et dans le monde. Le PSG s'est incliné 1 à 0 face au Bayern Munich ce dimanche au stade de Luz à Lisbonne en finale de Ligue des champions.

Depuis la finale perdue de Monaco en 2004, cela faisait 16 ans qu'un club français n'avait pas atteint un tel niveau. Un parcours qui reste un succès pour les Parisiens et pour le Qatar qui a injecté des centaines de millions d'euros dans le club, propriétaire du Paris Saint-Germain depuis 9 ans.  "C'est difficile ce soir, difficile de dormir, difficile de parler. À partir de demain, on va essayer de revenir ici. On ne va pas mettre cela à la poubelle, on va continuer ces prochaines saisons. On a créé beaucoup d'occasions, plus qu'eux je pense. Mais toutes les finales si tu ne marques pas...", a regretté le milieu du PSG Ander Herrera sur RMC Sport.

L'auteur du but contre Paris a lui salué l'équipe adverse. "C'est des sensations extraordinaires, beaucoup de bonheur, un peu de tristesse pour Paris, ils ont fait un parcours extraordinaire. Mon coeur était 100% Bayern car je suis 100% professionnel, mais je vais pas mentir, voir Presnel (Kimpembe, ndlr) comme ça, voir notre équipe comme ça, ça fait un peu mal au coeur", a réagi Coman sur la même chaîne. "Le Bayern a gagné mais il faut respecter ce que Paris a fait".

"Ce sont des petits détails", qui ont fait basculer le match, a affirmé le coach Thomas Tuchel lors d'un point presse après le match. Il s'est dit "fier de la manière, de la mentalité, de la façon dont on a joué les matchs ces dernières semaines".
 

Première mi-temps disputée

Les statistiques reflètent bien une première mi-temps très équilibrée : 6 tirs (2 cadrés) pour le PSG contre 5 (1 cadré) pour le Bayern.

Les Parisiens se sont offert une première occasion avec deux frappes de Neymar stoppées par une double parade de Neuer.

Cinq minutes plus tard, Lewandowski réplique avec une frappe qui aurait pu se révéler dramatique pour les Parisiens. Navas est sauvé par le montant de sa cage.

Les dernières minutes auraient de nouveau pu faire basculer le match, pour chacune des équipes. À la 44e, Mbappé se retrouve face au gardien munichois. Un une-deux avec Di Maria efface la défense, mais une frappe sans puissance permet à Neuer de capter le ballon sans difficulté.
 

Le but qui fait mal

Le premier but des Bavarois à la 59e minute, marqué par une tête de Kingsley Coman, vient sanctionner le PSG. Les minutes qui suivent sont très dures pour les Parisiens qui subissent une pression intense du Bayern mais s'en sortent bien, avec notamment un sauvetage signé Kimpembe.

Les équipiers de Thiago Silva réussissent pourtant à relever la tête à la 70e minute avec une passe de Di Maria dans la surface pour Marquinhos qui ne réussit pas à tromper Neuer, encore très lucide lors de cette occasion.

Un dernier espoir est donné par MBappé dans le temps additionnel. Après une passe à Neymar qui lui-même transmet à Choupo-Moting mais qui cette fois-ci, n'arrive pas à marquer le but tant attendu.

Le Bayern réussi son parcours parfait dans le "Final 8", format inédit imaginé par l'UEFA pour terminer sa compétition phare, paralysée pendant cinq mois par la pandémie de coronavirus et s'offre son sixième titre en Ligue des champions.

Cruelle défaite pour le PSG qui laisse à son rival, l'OM, détenteur de la seule Ligue des champions française.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ligue des champions football sport psg