Lionel Messi au PSG : une partie de la prime à la signature payée en jetons numériques

Le PSG a remis à Lionel Messi des jetons numériques lors de la signature de son contrat a annoncé le club ce jeudi.

Une partie de la prime à la signature de Lionel Messi a été payée en jetons numériques par le PSG. "Pour la première fois pour une signature de cette envergure, Leo Messi s’est vu remettre de nombreux PSG Fan Tokens", indique le club parisien dans un communiqué de presse. Une partie du salaire de l’Argentin sera donc versée en cryptomonnaie. 

Selon la presse espagnole, la prime à la signature pour son recrutement s’élève à 30 millions d’euros. Pour le club parisien, l’objectif de ces jetons est double. "Il s’agit de développer une relation avec de nouveaux fans dans le monde et de générer des revenus", précise le directeur du sponsoring, Marc Armstrong, dans le communiqué.

Les rumeurs insistantes sur la venue de Messi au PSG ont participé à une hausse exponentielle du prix du jeton au mois d’août en passant de 10 euros pour un jeton début août à 34 euros lors du transfert de l’Argentin.

Le PSG, un des clubs les plus développés au monde en termes de monnaie numérique

En janvier 2020, le club parisien a lancé un jeton numérique destiné à ses supporters, le PSG Fan Token. Les détenteurs du jeton peuvent notamment participer à des sondages lancés par le club sur des sujets annexes comme choisir le message qui s’affiche sur le mur du vestiaire des joueurs ou encore voter pour le plus beau but de la saison.

Le PSG est depuis 2018 l’un des clubs les plus actifs au monde en termes d’actifs numériques. Depuis 2018, il entretient un partenariat avec Socios.com, une plateforme spécialisée dans les fans tokens.         

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
psg football sport technologies économie