Cet article date de plus de 5 ans

Loi Travail : les cortèges privés de place de la République

En ce quatrième jour de mobilisation contre la loi Travail, la préfecture de police a pris un arrêté d'interdiction des cortèges jeudi soir sur la place de la République.
Une nuit debout sur la place de la République.
Une nuit debout sur la place de la République. © France 3 Paris IDF/E. Tixier
La préfecture de police a pris un arrêté d'interdiction des cortèges place de la République, en ce quatrième jour de mobilisation contre la loi Travail. La place de la République est occupée chaque soir, depuis le 31 mars, par les manifestants du mouvement Nuit debout.

Le texte prévoit l'interdiction, de 19 heures le jeudi 28 avril, jusqu'à 7 heures, le vendredi 29 avril, des "cortèges constitués à partir de la place de la République".

Musiques et bruits interdits

L'arrêté dispose aussi également l'interdiction des véhicules utilitaires légers dans un certain secteur de la place, tout comme "la diffusion de musiques", à partir de minuit. Le collectif Nuit debout a déclaré une nouvelle fois son intention de se rassembler place de la République, explique la préfecture de police.

Depuis le 31 mars, date de la première Nuit debout, des débordements ont eu lieu en marge de la manifestation, aux abords de la place de la République. La préfecture de police y a en conséquence interdit la consommation et la vente d'alcool depuis samedi 23 avril.

► LIRE aussi : Echauffourées sur la place de la République, en marge de la Nuit debout

Dans la nuit du 22 au 23 avril, des échauffourées avaient entaché la 23ème Nuit debout. Une centaine de manifestants s'étaient opposés aux forces de l'ordre. Une manifestation sauvage avait également dégénéré dans la nuit du 14 au 15 avril, avec des vitrines, du mobilier urbain endommagés. 

► 
LIRE aussi : Manifestation sauvage et dégradations dans les 10ème et 19ème arrondissements
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social nuit debout loi travail