Pour lutter contre les rats, Paris va installer 3 000 poubelles fermées en 2019

Des poubelles anti-rats ont été installées sur le parvis de Notre-Dame à Paris. / © Marc Taubert - France 3 Paris - Île-de-France
Des poubelles anti-rats ont été installées sur le parvis de Notre-Dame à Paris. / © Marc Taubert - France 3 Paris - Île-de-France

Face aux rats, la mairie de Paris avait testé de nouvelles poubelles fermées, entourées de vitres en plexiglass. La mairie a décidé d'en déployer 3.000 à Paris.

Par Marc Taubert

Des rats qui se promènent entre les jambes des touristes, l'image n'est pas très alléchante. La mairie tente, tant bien que mal, d'affronter le difficile problème de la prolifération des rats dans certaines zones de Paris.

La mairie a ainsi annoncé remplacer 10% de ses 30.000 poubelles, rapporte France Bleu Paris. Des poubelles "intelligentes" vont aussi être installées dans des lieux très fréquentés. Ce sont des poubelles connectées qui compactent les déchets et permettent de stocker 4 à 6 fois plus de déchets que les poubelles classiques, explique la radio. On peut déjà en trouver place de la République, gare du Nord et près des Grands magasins
La ville a testé ces nouvelles poubelles fermées sur le parvis de Notre-Dame (4e arrondissement). Car les rongeurs n'avaient qu'à déchirer les plastiques pour se nourrir (les anciennes avaient été mises en place en raison des risques terroristes). Elle a par ailleurs annoncé consacrer 1,5 millions d'euros pour lutter contre cette prolifération.

 

"Pas possible de battre les rats"

Frédéric Mathieu, un riverain, n'était pas au courant de ces changements. Selon lui, "tant que les touristes jetteront des déchets organiques, il ne sera pas possible de battre les rats".

Un constat partagé par Christian Nabet, un bouquiniste qui affirme en souriant qu'il faudrait renommer le service "propreté de Paris" en "saleté de Paris".

Ce n'est pas moins propre en Allemagne.

Les touristes rencontrés sont moins sévères. Un couple venu de Hambourg pense que "ce n'est pas moins propre en Allemagne". Et lorsque l'on pose la question à un jeune homme venu des Pays-Bas, il regarde autour de lui et l'affirme : "Selon moi, c'est plus sale à Amsterdam".

En janvier dernier, des éboueurs dénonçaient la prolifération des rats à Paris.

A lire aussi

Sur le même sujet

Des robots et des hommes : le nouveau centre Amazon à Brétigny

Les + Lus