Le lycée Rabelais à Paris fermé par sécurité, une partie de la structure "fragilisée" par la tempête

Le lycée Rabelais, situé dans le 18e arrondissement de Paris, a fermé pour des raisons de sécurité suite "à la tempête de février" et ne rouvrira pas avant 2023. Les élèves vont être répartis dans d'autres établissements de la capitale.
Le lycée Rabelais, depuis la rue Francis de Croisset (illustration).
Le lycée Rabelais, depuis la rue Francis de Croisset (illustration). © Google Street View (image : avril 2019)
La décision a été prise pour « des raisons de sécurité » : la Région Île-de-France a annoncé ce lundi la fermeture du lycée Rabelais, dans le 18e arrondissement de Paris, à la suite d'une visite de sécurité organisée le 10 février dernier. La collectivité pointe du doigt dans un communiqué « la forte tempête de février qui a provoqué des dégâts et fragilisé une partie de la structure » de l’établissement.

« Le lycée faisait l'objet d'une surveillance régulière compte tenu de son état de vétusté, explique le communiqué. Afin d'assurer la continuité des cours, la Région Île-de-France et le rectorat de Paris ont décidé de répartir les lycéens dans des établissements parisiens jusqu'à la fin de l'année scolaire ».La reprise des cours aura lieu le 9 mars pour les élèves en question, avec des « mesures de continuité éducative » d'ici cette date. La Région annonce par ailleurs la prise en charge des frais de déplacement.

Des élèves envoyés dans différents établissements parisiens le temps des travaux

Pour ce qui est du plan de répartition, les classes de 2nde Générale et Technique, de 1re et Terminale Générales vont s’installer au lycée Bergson, dans le 19e. Ils passeront les épreuves anticipées du baccalauréat « selon les jours et horaires prévus », au lycée Bessières, dans le 17e.

Toujours d’après la Région, les élèves en voie technologique de Sciences et technologies de la santé et du social (ST2S) pourraient être redirigés vers le lycée d'Alembert, dans le 19e, et ceux en voie Sciences et technologies de laboratoire (STL) vers le lycée Pierre-Gilles de Gennes, dans le 13e.

Il est également « envisagé de réinstaller les élèves en formation post bac jusqu'à la fin de l'année scolaire », avec comme pistes annoncées « sous toutes réserves » :Des « solutions à court et moyen termes seront précisées dans la semaine » pour ce qui est des « formations assurées par l'IFSI, l'école du travail social, les diplômes de puéricultrices et d'auxiliaires puéricultrices ».

« Une réouverture du lycée Rabelais dans ses murs en 2023 »

Comme le raconte France Bleu Paris, qui rappelle qu’un peu plus de 1 100 élèves au total étaient jusqu’ici accueillis par le lycée Rabelais, des enseignants avaient déjà manifesté en octobre dernier contre la vétusté de site. Des blocs de béton se détachaient de la façade d’après les enseignants, sans compter des problèmes de sécurité incendie et une absence de diagnostic amiante.En annonçant la fermeture, la Région explique qu’elle « a enfin décidé d'accélérer la rénovation du lycée Rabelais, programmée initialement pour la fin de l'année » : « Un appel d'offre pour un marché global sur performance sera lancé avant l'été pour une réouverture du lycée Rabelais dans ses murs en 2023 ».

En parallèle, la collectivité réfléchie à implanter un « lycée provisoire à proximité du site de Rabelais » pour la rentrée 2020, dans le but « d'accueillir les lycéens dans les meilleures conditions le temps des travaux ». Un conseil d'administration exceptionnel et une réunion d'information sont par ailleurs programmés les 25 et 26 février prochains.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société sécurité intempéries météo