• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Malgré des améliorations, les transports en commun d'Ile-de-France sont toujours en difficulté

Le trafic était perturbé tout le long de la ligne 13 / © F3
Le trafic était perturbé tout le long de la ligne 13 / © F3

La qualité des transports en commun franciliens s'est légèrement améliorée depuis un an grâce notamment à la hausse de la ponctualité du RER, mais des difficultés subsistent sur de nombreuses lignes, a indiqué jeudi Ile-de-France Mobilités. 

Par Isabelle Audin avec AFP

Si la ponctualité est toujours aussi forte pour le métro et le tramway et qu'elle s'est améliorée pour les RER A, B et C, nombre d'objectifs contractuels ne sont pas remplis, selon l'autorité organisatrice des transports en Ile-de-France.
    
La situation s'est même dégradée sur certaines lignes comme le RER D, les lignes N et R du Transilien. Le réseau de bus subit pour sa part une forte densification et les embouteillages dans le centre de Paris.
    

"Structurellement, il y a eu des efforts importants des opérateurs et de vraies améliorations sur le réseau", a souligné la présidente (LR) de la région et d'IDF Mobilités, Valérie Pécresse, lors d'une conférence de presse sur la qualité des transports évaluée sur janvier-juillet. 

    
Des difficultés importantes "demeurent et nécessitent des actions correctrices", a-t-elle cependant ajouté.
    
Cette année a été marquée par des incidents graves, notamment le blocage total des gares Saint Lazare et Montparnasse cet été et l'évacuation de passagers par un tunnel sur les lignes 1 et 2 du métro. 
  

D'importants travaux financés à hauteur de 24 milliards d'euros par la région et qui doivent se terminer en 2025 créent en outre des réductions de service temporaires.


Rattrapage historique

    
Le directeur général Ile-de-France de SNCF Réseau Guillaume Marbach a tenu à rappeler la nécessité de ces travaux, parlant de "rattrapage historique" et "de changement d'échelle" pour lesquels l'entreprise a investi 2 milliards d'euros en 2018.
    
Mais l'État a demandé à SNCF Réseau de revoir à la baisse les investissements prévus pour 2019. "S'il doit y avoir des arbitrages à faire, c'est évidemment toujours en faveur des transports du quotidien", a assené Valérie Pécresse.
    
Le réseau ferré francilien connaît des travaux de régénération "de grande ampleur". En parallèle, le RER E est prolongé vers l'ouest, et la construction du futur métro en rocade du Grand Paris Express a commencé.  
Reportage de Florent Carrière, Morgane Prévost et Daniel Cohen

Sur le même sujet

Manifestation des ambulanciers sur le périphérique parisien

Les + Lus