• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Manifestation des gilets jaunes : plus de 200 entreprises dégradées à Paris le 1er décembre

Les banques ont été particulièrement pris pour cible lors de la manifestation du 1er décembre. / © WOSTOK PRESS/MAXPPP
Les banques ont été particulièrement pris pour cible lors de la manifestation du 1er décembre. / © WOSTOK PRESS/MAXPPP

La Chambre de commerce et d'industrie vient de dresser un premier bilan suite à la manifestation des gilets jaunes du 1er décembre. Selon son estimation, plus de 200 commerces ont été endommagés dont 142 fortement. 

Par A.B avec AFP

Vitrines détruites, magasins pillés, banques incendiées... Plus de 200 entreprises auraient été dégradées à Paris lors de la manifestation des gilets jaunes le 1er décembre selon la Chambre de commerce et d'industrie (CCI). 
Dans le détail, 142 entreprises ont été fortement affectées conduisant dans certains cas à la fermeture de commerces. 95 entreprises ont été plus légèrement endommagées par des tags, des jets de peinture, des vitrines étoilées, fendues ou rayées. 
 

Samedi, Paris a été le théâtre de scènes de guérilla urbaine qui ont débouché sur d'impressionnants dégâts commis par des manifestants. Les dégradations sont majoritairement intervenues dans des quartiers centraux de la capitale, près des Champs-Élysées, du Louvre, de l'Opéra ou encore de la place de la Bastille.
 

Fréquentation en baisse, réservations annulées

La CCI souligne qu'une "part importante d'agences bancaires ont été dégradées", pointant notamment des distributeurs détruits. "Même en l'absence de dégâts matériels, certains commerces soulignent une baisse de fréquentation liée à une crainte ressentie par les clients et un report d'achats habituellement faits à cette période de l'année par des clients locaux". La CCI ajoute que des réservations ont été annulées dans les hôtels, notamment de la part de la clientèle étrangère. 
De nombreux chefs d’entreprise ont fait part de leurs craintes de voir survenir lors de prochains week-ends de nouveaux incidents. Certains d'entre eux fermeront leurs commerces pour éviter un stress à leurs employés.



   

Sur le même sujet

Bande-annonce : Derrière la vitrine des grands magasins

Les + Lus