• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Marché de Noël des Champs-Elysées : Marcel Campion débouté en référé par la justice

Marcel Campion, le 14 novembre 2017. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Marcel Campion, le 14 novembre 2017. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Le juge des référés du tribunal administratif de Paris a rejeté le recours de Marcel Campion contre la décision de la Ville de Paris de ne pas reconduire le marché de Noël des Champs-Elysées, qu'il organise depuis 2008.

Par France 3 Paris IDF/ET

Coup dur pour Marcel Campion, le "roi des forains". Le juge des référés du tribunal administratif de Paris a rejeté jeudi le recours qu'il avait formulé contre la décision de la Ville de Paris de supprimer le marché de Noël des Champs-Elysées. Une animation qu'il exploite depuis sa création en 2008.
Dans sa décision, le tribunal juge irrecevable la requête de Marcel Campion, patron de la société Loisirs Associés. Selon le juge, la suspension de cette décision de la mairie ne pouvait être demandée "après l'expiration du contrat".

Une question de délai

Signée le 12 octobre 2015, la convention d'occupation du domaine public relative au marché des Champs-Elysées est arrivée à expiration le 12 octobre 2017. "La société Loisirs Associés ayant présenté sa demande de suspension après cette date, sa requête ne pouvait qu'être rejetée comme étant irrecevable", a indiqué le juge.

Pas de marché de Noël sur les Champs-Elysées cette année

A la mairie de Paris, on salue la décision : "Plus que jamais cette ordonnance appelle la Ville à ne pas céder aux menaces et aux chantages. Il n'y aura pas de marché de Noël sur les Champs-Elysées cette année", a déclaré Bruno Julliard, premier adjoint à la maire de Paris. 

Marcel Campion peut encore faire appel de cette décision de rejet devant le Conseil d'Etat, en attendant que les juges se prononcent sur le fond de l'affaire.
Le Conseil de Paris a décidé début juillet de ne pas reconduire la convention signée en 2015 avec Marcel Campion. Ce dernier n'a donc pas pu installer ses chalets début novembre sur l'avenue des Champs-Elysées.

A lire aussi

Sur le même sujet

Travaux sur le RER B : la SNCF promet "une qualité de transport qui sera nettement améliorée"

Les + Lus