• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Marine Le Pen suggère aux gilets jaunes de manifester sur les Champs-Élysées à Paris

Marine Le Pen, qui soutient le mouvement des gilets jaunes, a suggéré que le mouvement puisse défiler sur les Champs-Elysées à Paris. / © NIKOLAY DOYCHINOV / AFP
Marine Le Pen, qui soutient le mouvement des gilets jaunes, a suggéré que le mouvement puisse défiler sur les Champs-Elysées à Paris. / © NIKOLAY DOYCHINOV / AFP

La présidente du RN (ex-FN) Marine Le Pen accuse le gouvernement de "minimiser le mouvement" en proposant aux gilets jaunes de se réunir sur le Champ-de-Mars.

Par MT/AFP

Marine Le Pen a suggéré vendredi que les "gilets jaunes" puissent manifester sur les Champs-Élysées, après avoir contesté la veille la proposition du gouvernement de se réunir sur le Champ-de-Mars, un moyen selon elle de minimiser la manifestation.

"Qu'est-ce qui justifie que le peuple français ne puisse pas manifester sur les Champs-Élysées, où beaucoup d'autres rassemblements (Coupe du Monde, Nouvel An...) ont lieu ?", a demandé sur Twitter la présidente du Rassemblement national (RN, ex-FN), qui soutient ce mouvement mais n'a pas manifesté personnellement le 17 novembre.
Marine Le Pen avait accusé jeudi le gouvernement de vouloir "minimiser le mouvement" en proposant le Champ-de-Mars, "qui est une place gigantesque".
 

Les gilets jaunes pas traités comme "les milices d'extrême gauche"

Dans un autre tweet vendredi, la finaliste de la présidentielle en 2017 exprime son "sentiment diffus que les gilets jaunes, pourtant pacifiques, ne sont pas traités avec la mansuétude et la bienveillance dont bénéficient les milices d'extrême gauche, qui font systématiquement preuve de violence, en toute impunité".
Son compagnon et député RN des Pyrénées-Orientales Louis Aliot a indiqué à l'AFP qu'il manifesterait samedi à Perpignan, dont il brigue la mairie. Le député du Nord Sébastien Chenu rejoindra un point de blocage dans sa circonscription. Le trésorier du parti Wallerand Saint-Just "ne sait pas encore" s'il rejoindra la manifestation parisienne, à laquelle devrait se joindre le député RN du Gard Gilbert Collard.
 

Lieu encore indéterminé

Après avoir écarté le scénario d'un rassemblement place de la Concorde, le ministère de l'Intérieur a proposé jeudi que les "gilets jaunes", mobilisés notamment contre les prix du carburant, se réunissent sur l'esplanade du Champ-de-Mars, près de la Tour Eiffel.

Mais des "gilets jaunes" ont rapidement rejeté cette hypothèse. "La manifestation n'aura pas lieu à cet endroit", a assuré sur LCI Priscillia Ludosky, l'une des personnes à l'initiative du mouvement en région parisienne. Une annonce sera faite vendredi, a-t-elle affirmé, en évoquant un rassemblement "au cœur de Paris, très certainement au niveau des Champs-Élysées".
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Rafle du Vel' d'Hiv' : 77 ans après, Joseph Schwartz, rescapé, témoigne

Les + Lus