Mémorial de la Shoah : à Paris, des influenceurs, passeurs de mémoire digitale

Le 12 septembre, le Mémorial de la Shoah diffusera sur sa chaîne YouTube une soirée consacrée à la transmission de la mémoire baptisée " vers une mémoire 2.0". Un événement inédit conçu par des influenceurs du net à destination de tous mais surtout des jeunes générations.

Mamytwink, César, Gaspard G ou Jeremstar, vous ne les connaissez peut-être pas, mais ils revendiquent, à eux seuls, plusieurs millions d’abonnés et chaque jour, des centaines de milliers de vues sur les réseaux sociaux : TikTok, Snapchat ou encore YouTube. Ces stars du web, vidéastes, humoristes, tous influenceurs, s’associent à une opération inédite imaginée par le Mémorial de la Shoah pour les 80 ans de la rafle du Vel d’Hiv.

Le 12 septembre, le Mémorial diffusera, pour la première fois, une émission en live sur leur chaîne YouTube consacrée à l’histoire et à la transmission de la mémoire de la Shoah et des génocides du 20e siècle.

Julie Manou-Mani, alias @Mamouz bien connue aussi sur la toile est l’une des chevilles ouvrières de ce projet. "Je suis productrice, journaliste, influenceuse, j’ai un DEA d’histoire et j'aime conduire des projets hybrides", s'enthousiasme Julie Manou. "En organisant cette opération, la première question qu’on s’est posée était éditoriale : comment transmettre la mémoire de la Shoah aux jeunes générations et avec quels outils ? La mémoire de la Shoah, c’est un sujet qui fait peur ! "

Passeurs de mémoire digitale


Comment transmettre aux plus jeunes alors que les derniers témoins de l’histoire disparaissent ? César, 1 million 300 abonnés sur TikTok s'est emparé de la question. "J'ai déjà traité ce sujet dans mes vidéos, pour moi, c’est important de s’interroger sur notre rôle de transmission aux jeunes générations", ajoute César, qui publie sur son compte Whatsup.word des vidéos où l'on parle de culture, d'histoire, de sujets de société. "Je connais les invités, comme MamyTwink, Gaspar G", précise César, "ce sont des comptes spécialisés qui traitent de sujets similaires, mais c’est intéressant aussi d'inviter quelqu’un comme l’humoriste Jeremstar qui s’adresse à un public bien différent."

"Vous savez, la Shoah, pour certains de ces jeunes, c'est un peu de la préhistoire !"


Le 12 septembre, ces influenceurs animeront en soirée l’une des quatre tables rondes en live sur YouTube, intitulé : "vers une mémoire 2.0 ?, ou comment intéresser les plus   jeunes ?"

Ginette Kolinka, arrêtée par la Gestapo le 13 mars 1944 puis déportée vers un camp participera à ce temps fort de l'émission. 

"On a voulu touché un public qui ne connaît forcement pas le Mémorial", explique Jacques Fredj, le directeur du Mémorial de la Shoah. "On a voulu donner les clefs à ces influenceurs pour qu'il s'adressent à leurs communautés, vous savez, la Shoah, pour certains de ces jeunes, c'est un peu de la préhistoire !" 

Cette soirée 100 % digitale durera 1 h 15. Elle comportera trois autres plateaux ponctués par des animations, des reportages et des débats en compagnie d’écrivains, comédiens, historiens. On y parlera notamment du passé qui renseigne le futur ou encore des artistes comme passeurs de mémoire.
La soirée sur YouTube commencera par une évocation d'une œuvre forte et sensible de la rafle du Vel d'Hiv ré-exposée au Mémorial de la Shoa, un ensemble de dessins parus en 1967 d'un jeune dessinateur de 29 ans, un certain Cabu, assassiné lors de l'attentat terroriste de Charlie-Hebdo en 2015.