Municipales à Paris – Buzyn arrête sa campagne à cause du coronavirus mais "ne se retire pas"

La candidate LREM à Paris a annoncé arrêter sa campagne ce lundi 16 mars mais affirme rester en lice pour le second tour, s'il devait avoir lieu. Elle a recueilli 17,26% des voix à l'issue du 1er tour, se plaçant derrière Anne Hidalgo et Rachida Dati.
Agnès Buzyn lors d'une déclaration au siège de ses locaux de campagne à Paris dimanche 15 mars.
Agnès Buzyn lors d'une déclaration au siège de ses locaux de campagne à Paris dimanche 15 mars. © Julien DE ROSA / POOL / AFP
La candidate investie par LREM pour les municipales à Paris, Agnès Buzyn, a décidé d'arrêter sa campagne lundi, mais "ne se retire pas", et appelle tous les colistiers et militants de son parti à "rester chez eux", a appris l'AFP auprès de son équipe. "Compte tenu de l'aggravation rapide de la situation sanitaire et de la situation dans les hôpitaux, j'arrête la campagne du deuxième tour", écrit dans une lettre l'ex-ministre de la Santé. "Elle arrête sa campagne, ça ne veut pas dire qu'elle retire sa candidature", a nuancé son entourage.

Le second tour reporté ?

Malgré les mesures sanitaires dans les bureaux de vote, la participation au premier tour des élections municipales dimanche a fondu à un niveau inédit, autour de 46%. Un effondrement historique qui nourrit des interrogations grandissantes sur le maintien du second tour. De nombreux élus demandent son report.

Dans ce contexte, Édouard Philippe a annoncé depuis Le Havre qu'experts scientifiques et partis politiques seraient consultés "en début de semaine", en espérant obtenir un "consensus républicain" sur le sujet.

Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir à 20 heures à la télévision, a annoncé l'Élysée.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections covid-19 santé société la république en marche