Narimène : comment percer dans le monde de l'opéra en étant femme et musulmane ?

replay

Narimène est professeure de français mais Narimène est aussi et surtout passionnée par le chant lyrique. À 35 ans, la divine soprano décide de dire au revoir à ses élèves et se donne un an pour réussir à vivre de la musique. Seulement voilà, Narimène est musulmane, issue d'une famille très modeste et va devoir faire face aux préjugés du monde de l'opéra. Pour arriver à Paris, le chemin s'annonce fastidieux pour l'artiste d'Epinal.

Comment entrer dans les réseaux influents sans carnet d’adresses ? Pourquoi vouloir survivre pour sa passion, pour son talent artistique plutôt que vivre simplement d’un métier acquis sur les bancs de l’école de la République ? Quelle est la place de la famille devant un défi que le statut d’immigré permanent assigné à résidence dans l’échelle sociale ?

Ces questions, Laure Pradal, la réalisatrice, va essayer d'y répondre en suivant le parcours de Narimène. 

La jeune femme fait partie de cette nouvelle génération issue de l’immigration et qui revendique fortement son identité, dont les obstacles dans la vie ont forgé un caractère fort. Mais Narimène est plus que cela, elle est au-delà de toute représentation, elle est une artiste, habitée par sa passion, prise dans quelque chose qui la dépasse, elle nous bouscule dans nos repères et casse les préjugés. 

Entre répétitions, castings, rencontres avec de grands noms de l'opéra et représentations, Narimène va tout tenter à Paris pour obtenir sa place sur scène. 

Retrouvez son histoire dans le documentaire de Laure Pradal "Narimène" à retrouver ce jeudi soir sur France 3 Paris Île-de-France ou en replay sur france.tv/idf