• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Incendie Notre-Dame : Dons et initiatives originales affluent pour reconstruire la cathédrale

La toiture de Notre-Dame de Paris ravagée, le lendemain de l'incendie. / © IAN LANGSDON/EPA/Newscom/MaxPPP
La toiture de Notre-Dame de Paris ravagée, le lendemain de l'incendie. / © IAN LANGSDON/EPA/Newscom/MaxPPP

50 millions d'euros de la mairie de Paris, 10 millions de la région Île-de-France, 200 millions du multimilliardaire Bernard Arnault… Les aides et les dons affluent après l’incendie de la toiture de Notre-Dame de Paris.

Par France 3 Paris IDF avec AFP

C’est bientôt l’heure de la reconstruction des zones détruites par le feu, après 12 heures de lutte pour maîtriser les flammes. Après l’incendie de la toiture de Notre-Dame de Paris, dans la nuit de lundi à mardi, les dons commencent déjà à affluer.

Après les ravages, la Fondation du Patrimoine lance ce mardi une collecte nationale pour aider à la reconstruction de la cathédrale. Un dispositif accessible dès 16 heures, via le site de l’organisme privé. « Aucun frais ne sera prélevé, a précisé la fondation dans un communiqué. Tous les dons donneront lieu à l'émission d'un reçu fiscal. »
 

Anne Hidalgo débloque 50 millions d'euros

Les dons sont par ailleurs ouverts depuis lundi soir, via une autre adresse.
Anne Hidalgo, la maire de Paris, a annoncé une contribution à hauteur de 50 millions d'euros de la Ville pour la restauration de Notre-Dame. L’édile socialiste va également proposer une « grande conférence internationale des donateurs » dans la capitale, destinée à réunir des mécènes à l’étranger.

LVMH et la famille du multi-milliardaire Bernard Arnault font un don de 200 millions d’euros

La région Île-de-France va, comme l’a annoncé sa présidente Valérie Pécresse, débloquer 10 millions d'euros d'« aide d'urgence ». Pour ce qui est de l’Etat, Emmanuel Macron a confirmé dès lundi soir le lancement prochain d’une souscription nationale.
Du côté des multi-milliardaires, la famille Pinault va débloquer 100 millions d'euros pour la cathédrale. Le groupe LVMH et la famille Arnault ont, eux, annoncé mardi matin un don de 200 millions d’euros, pour des travaux qui s’annoncent déjà longs et complexes. A noter aussi un don massif de L’Oréal, la Fondation Bettencourt et Françoise Bettencourt-Meyers, de 200 millions d’euros.
Des dons encouragés par une fiscalité avantageuse : depuis la loi Aillagon de 2003, les entreprises bénéficient d’une réduction fiscale importante. Ces dernières peuvent en effet déduire 60 % de leurs dépenses en faveur du mécénat. Un échelonnement de l'avantage fiscal sur cinq ans est également possible, dans une limite de 25 % du don.

La réduction peut même atteindre 90 % lorsque cela concerne des « trésors nationaux » et des biens présentant « un intérêt majeur pour le patrimoine national ». La remise est alors appliquée dans la limite de 50 % de l'impôt dû. Résultat : l'entreprise ne contribue in fine qu'à 10 % de son geste. Cette mesure ne peut ceci dit en théorie pas s'appliquer à des projets de restauration de grands monuments patrimoniaux comme Notre-Dame.

Il n'y pas de petites initiaves

Nul besoin d'être Maire de Paris ou de s'appeler Bernard Arnault pour participer à la reconstruction de Notre-Dame.

David Mvuluba, peintre et chanteur angolais, veut lui aussi faire parti de cet élan mondial.
A sa façon et avec ses "petits moyens" comme il dit.
Cet artiste, aujourd’hui parisien, a donc écrit une chanson et réalisé une vidéo qu'il a aussitôt posté sur You Tube.
Un appel à l'aide à ses compatriote du continent africain.
 

J'ai vu comme tout le monde, lundi soir, Notre-Dame en feu. Je me suis dit, qu'est-ce que je peux faire ? je sais qu'on a pas tous des millions pour faire des dons, mais on a des petites idées. La mienne, essayer de mobiliser la jeunesse africaine et partout ailleurs, avec ce que je sais faire, une chanson. Avec des idées, des envies et la force, tout le monde peut participer à la reconstruction de Notre-Dame

Son objectif mobiliser un maximum de personnes et sugerer l'envie.
 



 

Sur le même sujet

La pédiatrie de l'hôpital de Beaumont-sur-Oise ne fermera pas

Les + Lus