Occupation du Panthéon : 21 personnes sans-papiers placées en rétention

Vendredi, 37 personnes, parmi les centaines de manifestants rassemblés au Panthéon, avaient été interpellées vendredi "suite à des vérifications d'identité".

Vingt-et-une personnes ont été placées en rétention administrative, après la brève occupation du Panthéon ce vendredi à Paris par des sans-papiers venus réclamer leur régularisation. Ces manifestants, visés "pour infraction à la législation des étrangers", devaient être placés en centre de rétention administrative en vue de l'examen de leur situation.

Un manifestant se trouvait encore en garde à vue ce samedi pour "violences volontaires sur personne dépositaire de l'autorité publique", indique le Parquet. Une vingtaine de personnes s'est rassemblée à la mi-journée devant le commissariat du Ve arrondissement de Paris, où avaient été conduites les personnes interpellées, brandissant des pancartes proclamant "Libérez les gilets noirs" ou "Police raciste", a constaté l'AFP.
 
Vendredi, environ 700 migrants et leurs soutiens, selon les participants, avaient investi les lieux à la mi-journée, à l'initiative des collectifs "gilets noirs" et "La Chapelle debout", qui soutiennent les sans-papiers. Ce lieu emblématique de la République française avait été progressivement évacué en fin d'après-midi.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité