• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Paris : le Panthéon occupé par les Gilets Noirs, un collectif de sans-papiers

Des sans-papiers sont venus soutenir leurs camarades qui ont investi l'intérieur du Panthéon à Paris le 12 juillet 2019. / © A.Blanchard / France 3 Paris IDF
Des sans-papiers sont venus soutenir leurs camarades qui ont investi l'intérieur du Panthéon à Paris le 12 juillet 2019. / © A.Blanchard / France 3 Paris IDF

Ils sont plusieurs centaines à avoir pénétré à la mi-journée dans le Panthéon. Ils ont occupé le monument pendant quelques heures. Une action coup de poing du collectif des "Gilets Noirs" composés de personnes sans-papiers.  

Par France 3 Paris IDF / VP

Plusieurs centaines de manifestants se sont introduits dans le Panthéon situé à Paris dans le 5ème arrondissement. Devant la statue de la Convention nationale, ces hommes pour la plupart réclament la reconnaissance de leurs droits et surtout des papiers. Ils demandaient à être reçu par le Premier Ministre Edouard Philippe.
 

Une action coup de poing organisée par le collectif des Gilets Noirs dans un lieu chargé de sens puisqu'il est devenu le symbole de la République. Ce collectif regroupe des travailleurs sans-papiers, ils sont issus de 43 foyers répartis dans toute l'Ile-de-France. Il est rejoint par le collectif Droit Devant et La Chapelle Debout.

>> Le reportage d'Anaëlle Blanchard et Virginie Delahautemaison

 

 

Des policiers encadraient les manifestants et des renforts ont été déployés aux alentours du monument. Des banderoles ont été déployées, et après les slogans des prises de parole se sont déroulées dans le calme.
Après plusieurs heures d'occupation, les forces de l'ordre ont fait évacuer les lieux sur ordre de la Préfecture de Police. A l'extérieur, d'autres sans-papiers sont venus soutenir leurs camarades. Finalement une grande assemblée générale a été improvisée autour du Panthéon entre les cordons de CRS.

En début de soirée l'évacuation des manifestants était toujours en cours et l'ambiance semblait se tendre. 
 

Ce n'est pas la première action spectaculaire de ce collectif. Ils ont ainsi occupé plusieurs lieux emblématiques comme l'aéroport de Roissy en mai dernier. Ils ont également envahi le siège du groupe de restauration collective Elior situé dans la tour Egée, à La Défense

 

Sur le même sujet

Paris : un rassemblement de 500 personnes en soutien aux “décrocheurs” de portraits d'Emmanuel Macron

Les + Lus