Parcoursup 2024 : Réseaux sociaux, conseillers, salons étudiants... Comment bien faire ses choix d'orientation ?

À partir de mercredi, tous les élèves de terminale sont invités à formuler leurs vœux d'orientation sur la plateforme Parcoursup. Démunis au moment de faire le grand choix, nombre d'entre eux se tournent vers de nouveaux interlocuteurs.

À la veille de l'ouverture de Parcoursup, la plateforme nationale d'admission en première année d'étude supérieure, le stress monte. Dès ce mercredi, les élèves pourront formuler leurs vœux, parmi les 23 000 formations proposées.

Un moment redouté, à en croire le dernier sondage publié par l'association Article 1, qui promeut l'égalité des chances et favorise l'insertion professionnelle. Cette dernière révèle que sur 600 élèves de terminale interrogés, 70% d'entre eux se déclarent "stressés et paniqués" de l'ouverture de Parcoursup, et 58% d'entre eux disent ne pas avoir été suffisamment "accompagnés dans leurs choix d'orientation depuis la rentrée".

Les centres d'information et d'orientation 

Pour pallier ce manque de préparation, plusieurs solutions existent. Il y a les traditionnels C.I.O, les centres d'information et d'orientation. Ces organismes dépendent du ministère de l'Education nationale et accueillent tous les publics.

De nombreuses villes d'Île-de-France en disposent comme Paris, Meaux, Versailles ou encore Etampes. Il est possible de prendre rendez-vous avec des conseillers d'orientation pour une approche personnalisée. Mais également de se documenter ou encore de participer à des échanges et des réflexions. Les missions locales, les SCUIO (services communs universitaires d'information et d'orientation) ainsi que les centres d'information jeunesse (CIDJ) sont autant d'organismes publics qui informent le jeune public sur leur orientation.

Les réseaux sociaux, la nouvelle vitrine de l'orientation

Fait notoire, le sondage révèle que les jeunes sont de plus en plus nombreux à se tourner vers des méthodes moins conventionnelles. 72% des lycéens déclarent en effet utiliser les réseaux sociaux pour s'informer sur des formations. Sans surprise, TikTok arrive en tête des réseaux les plus utilisés.

J'ai trouvé la licence de sciences politiques que je fais sur TikTok, elle était présentée en tant qu'alternative à Sciences Po et aux IEP.

Clara, 18 ans, étudiante

Clara, une jeune bachelière étudiante en première année de licence de sciences politiques, en a fait l'expérience : "J'ai trouvé la licence de sciences politiques que je fais sur TikTok, elle était présentée en tant qu'alternative à Sciences Po et aux IEP  (les Sciences Po régionaux, ndlr)", explique la jeune femme.  

C'est également le cas de Zélie, élève en terminale et qui passe le baccalauréat cette année : "Je vois des formations sur les réseaux qui m'intéressent. Ensuite je creuse dans des salons type Infosup et en posant des questions aux conseillers d'orientation", détaille-t-elle.

@letudiant_ Si tu ne connaissais pas le métier de viticulteur, Antoine t'explique tout ! 🍷🍇   #orientation #vin #viticulteur #learnontiktok ♬ son original - L’Etudiant

Sur le réseau chinois, de nombreux comptes sont spécialisés sur ces questions. Le média L'Etudiant propose notamment des courtes vidéos où des professionnels présentent leur métier : psychomotricien, directeur artistique, viticulteur…

Les salons et journées portes ouvertes toujours en vogue 

Parmi les répondants au sondage, 30% déclarent participer à des salons physiques et virtuels. C'est le cas d'Ostiane, étudiante en première année de licence de psychologie : "J'ai pris rendez-vous avec une conseillère d'orientation privée. J'ai eu beaucoup d'entretiens avec elle, et par la suite elle m'a donné des dates pour me rendre à des journées portes ouvertes."

Des rendez-vous qui lui ont permis de mieux cibler ses attentes : "Je pensais faire une école de commerce à l'origine, mais grâce à ces entretiens, je me suis aperçue que ce n'était pas fait pour moi", confie-t-elle. Dans son lycée, des journées en immersion dans des établissements étaient organisées. Des écoles venaient également présenter leur offre de formation. Mais contre toute attente, c'est un documentaire sur une plateforme de streaming qui lui a inspiré son choix de carrière. 

Sites spécialisés et associations 

Sur internet, des sites dédiés à l'orientation émergent. 29% des lycéens interrogés les utilisent. Studyrama, L'Etudiant, l'Onisep ou encore Génération Zébrée sont autant de sites qui fournissent des fiches métiers et des conseils pour bien préparer son orientation. Des programmes gratuits sont également mis en place par des associations.

C'est le cas du dispositif "Inspire", proposé par l'association Article 1, et qui permet de mettre en relation de futurs étudiants avec des étudiants bénévoles venus de toutes les filières. Ces échanges permettent aux futurs bacheliers de poser leurs questions aux principaux concernés.