Cet article date de plus de 8 ans

Paris 2014 : Anne Hidalgo devancerait Nathalie Kosciusko-Morizet

Selon un sondage CSA pour BFMTV, Le Figaro et Orange publié mercredi, Anne Hidalgo, candidate socialiste à la mairie de Paris, est toujours en tête des intentions de vote des électeurs parisiens. Elle recueillerait 53% des intentions de vote contre 47% pour NKM, son adversaire UMP.
Anne Hidalgo est la première adjointe au Maire de Paris depuis 2001
Anne Hidalgo est la première adjointe au Maire de Paris depuis 2001 © Flikr/Parti Socialiste
La candidate socialiste à la mairie de Paris Anne Hidalgo est toujours en tête des intentions de vote des électeurs parisiens, 53% se disant prêts à voter pour elle l'an prochain contre 47% pour son adversaire UMP Nathalie Kosciusko-Morizet, selon un sondage CSA pour BFMTV, Le Figaro et Orange publié mercredi.

Un sondage Ifop-Fiducial pour le JDD publié début juin accordait à la socialiste une victoire un peu plus large (54% des voix). Au premier tour des élections municipales, Anne Hidalgo obtiendrait 36% des suffrages et l'ancienne ministre UMP 32% (37 et 35% dans le sondage Ifop-Fiducial). Les listes du Front de Gauche recueilleraient 9% des voix, devant le Front national (7%), l'UDI (6%), le MoDem et Europe Écologie-Les Verts (5% chacun). 

Interrogés sur leurs principales préoccupations, les Parisiens citent en premier lieu l'accès au logement (47%), puis le stationnement et la circulation (42%), la lutte contre la délinquance (37%), les transports en commun (36%), la propreté (33%) et le montant des impôts locaux (30%). La lutte contre la délinquance est mentionnée par 43% des personnes interrogées dans l'Est parisien et 44% dans les arrondissements du centre (les interviewés pouvaient donner quatre réponses).

Sondage réalisé du 29 juin au 2 juillet auprès d'un échantillon de 801 personnes inscrites sur les listes électorales à Paris, constitué d'après la méthode des quotas (sexe, âge, profession) après stratification par arrondissement.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique les républicains parti socialiste