Paris : après des tags homophobes, la mairie annonce des passages piétons arc-en-ciel permanents

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pierre De Baudouin
Les nouveaux passages piétons arc-en-ciel de Paris, installés dans le Marais en l'honneur de la Quinzaine des Fiertés LGBT+ 2018, par l'Inter-LGBT.
Les nouveaux passages piétons arc-en-ciel de Paris, installés dans le Marais en l'honneur de la Quinzaine des Fiertés LGBT+ 2018, par l'Inter-LGBT. © IP3 PRESS/MAXPPP

Un message homophobe avait été tagué sur des passages aux couleurs LGBT dans le Marais, peints spécialement à quelques jours de la Gay Pride. Comme symbole, ces passages piétons resteront de façon permanente.

La maire de Paris veut en faire un symbole contre les discriminations. Pour répondre au tag homophobe, Anne Hidalgo annonce des passages multicolores permanents dans la capitale. Des passages à l’origine prévus pour rester temporaires :

La lutte pour l'égalité des droits et contre les discriminations se tient pendant la Quinzaine des fiertés mais aussi toute l'année.

 

Deux passages piétons multicolores LGBT supplémentaires

Installés dans le Marais, le quartier qui concentre la majorité des bars et boîtes gays de la capitale, les passages piétons arc-en-ciel représentent selon la maire socialiste un « message de bienvenue » pour les visiteurs, « résolument positif et bienveillant ». Après les inscriptions et les dégradations homophobes, effacées depuis, Anne Hidalgo avait annoncé avoir saisi le procureur de la République de Paris, et la création de deux passages multicolores supplémentaires toujours dans le Marais, qui seront installés dans la nuit de jeudi à vendredi.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.