Gay Games : ouverture d'une enquête après la disparition à Paris d'un participant australien

Publié le Mis à jour le
Écrit par ML
Des spectateurs lors de la cérémonie d'ouverture des Gay Games au stade Jean-Bouin, le 4 août 2018 à Paris.
Des spectateurs lors de la cérémonie d'ouverture des Gay Games au stade Jean-Bouin, le 4 août 2018 à Paris. © Lucas Barioulet / AFP

L'homme devait prendre part aux épreuves de natation dans le cadre du rassemblement sportif. Il n'aurait plus donné de nouvelles depuis la nuit de dimanche à lundi. Une enquête a été ouverte et confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).

Un nageur appartenant à la délégation australienne des Gay Games a disparu à Paris, a-t-on appris ce vendredi, confirmant une information de France Bleu. D'après la radio locale, l'un de ses amis est allé signaler sa disparition au commissariat du 3ème arrondissement de Paris mercredi, alors que l'homme ne donnait plus de signe de vie depuis le 6 août et la communication, via le réseau social Facebook, d'une photo prise devant un bar du 18ème arrondissement.

Une enquête a été ouverte pour disparition inquiétante. Elle a été confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).  Le comité d'organisation des Gay Games, rassemblement sportif célébrant la diversité qui se tient jusqu'au 12 août à Paris, a annoncé avoir communiqué les informations dont il disposait aux autorités compétentes. "Nous regrettons cette disparition et nous associons pleinement à l'entourage du participant", a-t-il ajouté. 

Une disparition qui n'a pas encore été relayée par la presse australienne.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.