• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Paris distribue 15.000 cendriers de poche pour lutter contre le jet de mégots

© Isabelle Audin
© Isabelle Audin

Cette campagne de sensibilisation sera suivie à partir du 1er octobre, d'une verbalisation de 68 euros contre 35 euros aujourd'hui.

Par Isabelle Audin

Paris intensifie sa lutte contre les jets de mégots dans la rue. La ville a lancé une campagne de sensibilisation en mai, et déployé plus de 30.000 nouvelles corbeilles de rue dotées d'éteignoirs.

C'est le syndicat national des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs, la Synhorcat, qui a été chargé de distribuer cet été 15.000 cendriers de poche à une partie de ses adhérents parisiens pour sensibiliser les fumeurs à la pollution par les mégots de cigarettes.

"De petite taille (8 cm x 7 cm), ce cendrier se glisse aussi bien dans la poche que dans les sacs à main. Totalement hermétique, il neutralise complètement les odeurs, et grâce à son bouton pression aucun risque de retrouver ses mégots de cigarettes partout", précise le syndicat, qui s'est associé pour l'occasion à la Chambre syndicale des buralistes du grand Paris et à la mairie de Paris.

Doté d'un visuel inspiré des pavés parisiens, le cendrier de poche peut contenir jusqu'à 5 mégots. Les modèles seront distribués aux adhérents
du Synhorcat. "Créer un réflexe auprès des fumeurs et les sensibiliser à cette problématique est notre enjeu principal", a déclaré Didier Chenet, président du Synhorcat, dans un communiqué.

Cette solution plaît également aux restaurants, cafés, bars, brasseries qui "ne mettent pas automatiquement à disposition des cendriers suite à des vols répétés", indique le Synhorcat.

Après avoir installé 30.000 poubelles munies d'un éteignoir, la mairie de Paris prévoit de verbaliser à hauteur de 68 euros, à partir d'octobre, les jets de mégots sur la voie publique.

Chaque année, 350 tonnes de mégots sont ramassées dans les rues de Paris, soit 30 millards de mégots. Un mégot jeté peut polluer plus de 500 litres d'eau et met entre 4 et 12 ans à se décomposer. Il dégage des métaux lourds et des polluants comme la nicotine, le cadmium et le plomb.

Reportage de Alexandra Marie et Charles Behr
Paris distribue 15.000 cendriers de poches

 

Sur le même sujet

Suspendus, fixés sur un poteau... Installation des avions au musée de l’Air et de l’Espace du Bourget

Les + Lus