Paris : un homme arrêté pour le vol d’une bague impériale, prévue pour les fiançailles du « prince Napoléon »

Le prince Jean-Christophe Napoléon, descendant de « Napoléon le Petit » et prétendant au trône impérial. / © YVES HERMAN / POOL / AFP
Le prince Jean-Christophe Napoléon, descendant de « Napoléon le Petit » et prétendant au trône impérial. / © YVES HERMAN / POOL / AFP

Le vol de la bague a été déclaré par Jean-Christophe Napoléon : descendant de Napoléon III plutôt méconnu du grand public et actuel prétendant au trône impérial français.

Par PDB/AFP

On ne touche pas aux bijoux de famille, surtout quand il s’agit de la maison Bonaparte. Samedi à Paris, un homme a été interpellé, soupçonné d’avoir dérobé une bague impériale. Un bijou de 40 carats ayant appartenu à l’épouse de Napoléon III, l'impératrice Eugénie.

Le précieux objet, dont la valeur est estimée à un million d’euros, a été retrouvé sur l’individu arrêté, placé en garde à vue pour vol, escroquerie et tentative d'escroquerie. Cet Egyptien de 30 ans était apparemment déjà connu pour des faits de vol.

Jean-Christophe Napoléon, prétendant au trône et businessman

Le délit a été déclaré par le prince Jean-Christophe Napoléon – un descendant de « Napoléon le Petit », homme d’affaires et héritier du trône impérial – et sa compagne, nièce du roi de Belgique. La bague était, d’après nos confrères du Parisien, censée « sceller les très récentes fiançailles ».

L'affaire remonte à lundi, lorsque le couple s'est un instant absenté de son véhicule, garé rue Dauphine dans le 6e arrondissement parisien. C’est alors que le bijou, logé dans une sacoche, a ainsi pu être dérobé. Pour ce qui est de l'enquête, l’affaire a été confiée au 3e district de la police judiciaire.

 

Sur le même sujet

Dans les rues, un collectif recouvre les tags anti-PMA par de petits cœurs

Les + Lus