Paris : un homme en garde à vue après la découverte de croix gammées taguées rue de Rivoli

Soupçonné d'avoir tagué une vingtaine de croix gammées rue de Rivoli, un homme a été interpellé et placé en garde à vue dans la nuit de samedi à dimanche. Les inscriptions ont été nettoyées par les agents de la Ville.

Une vingtaine de tags ont été nettoyés, rue de Rivoli.
Une vingtaine de tags ont été nettoyés, rue de Rivoli. © I. Audin / France 3 PIDF
Une vingtaine de svastikas, tagués en rouge le long des colonnes des arcades. Un homme a été placé en garde à vue dans la nuit de samedi à dimanche, soupçonné d’avoir inscrit des croix gammées rue de Rivoli, au centre de la capitale.

"Cette nuit, une équipe d’agents de la sécurité a interpellé un individu taguant la rue de Rivoli de croix gammées, raconte la Ville de Paris. Empêcher ces actes intolérables fait aussi partie de leur mission. Les équipes de nettoyage interviendront rapidement pour effacer toute trace de ces messages." De son côté, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin dénonce d’"ignobles tags nazis en plein Paris", remerciant les "policiers pour leur réactivité".

Une enquête ouverte pour "dégradations"

Les images des inscriptions, relayées sur les réseaux sociaux, étaient encore visibles ce dimanche matin. Les tags ont finalement été nettoyés dans l’après-midi par les agents de la Ville de Paris, comme a pu le constater France 3 Paris IDF. Pour ce qui est de l’enquête, ouverte pour "dégradations", l’affaire a été confiée au service d'accueil et d'investigations de proximité (SAIP) de Paris Centre.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers polémique société