Cet article date de plus de 8 ans

A Paris, la "marche des pères" pour l'égalité des droits pères-mères

Les pères divorcés et qui ne parviennent pas à voir leurs enfants manifestent aujourd'hui, dimanche 15 septembre, à Paris, pour réclamer la co-parentalité, la résidence alternée et l'égalité parentale. Quelques pères ont escaladé les balustrades du dôme du Sacré-Coeur
Cette "marche des pères" est organisée par le Collectif pour la Coparentalité (CopCo), qui compte parmi ses "membres fondateurs" Nicolas Moreno et Scott Alexander Reiss.

Nicolas Moreno a déjà mené plusieurs actions pour protester contre le fait que son ex-compagne - dont il conteste les accusations de violences conjugales - ait déménagé à des centaines de kilomètres avec leurs deux fils et qu'elle en ait la garde. Scott Alexander Reiss, qui se plaint lui aussi d'être privé de son enfant, est mis en examen pour agression sexuelle sur sa fille, selon le parquet de Privas (Ardèche).

Ils espèrent réunir, ce dimanche 15 septembre, plusieurs centaines de personnes pour réclamer une loi qui dise qu'en cas de séparation, la résidence alternée s'applique par défaut, sauf dans des cas particuliers, de violences par exemple. Les participants iront de Montparnasse au ministère de la Famille.

Les actions de ces pères se sont multipliées depuis que Serge Charnay, privé de droit de visite à la suite de deux "soustractions d'enfant" dont une avec violences, a passé trois jours juché sur une grue, en février à Nantes.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société